-54%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur Balai sans fil et sans sac – Bosch Readyy’y (via ODR ...
91.09 € 199.99 €
Voir le deal

Le blog de Kurush

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Aller en bas

Le blog de Kurush - Page 11 Empty Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Dim 12 Avr 2020 - 13:10

Le 1er à la régulière, le 2 et le 3 avec save states mais sans en abuser non plus !

D'ailleurs il y a une erreur sur les dates mais pas bien grave. J'ai passé une après-midi entière sur le premier (sans save states du coup), alors que j'ai plié les 2 et 3 à la suite en une seule après-midi la semaine suivante...

Je vieillis et mon skill n'est plus ce qu'il était... papi

kurush
Near-mint
Near-mint

Messages : 555
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le blog de Kurush - Page 11 Empty Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Dim 26 Avr 2020 - 15:30

Final Fantasy VII Remake (PS4) 19.04.20

Plié en un peu moins de 44h en terminant toutes les quêtes annexes. Il me manque quelques armes, 2 rapports de combat (dont un qui permet d'obtenir la dernière invocation). Je verrai plus tard si j'ai la motivation de me replonger dans le jeu (peut-être avec les voix en japonais, vu que je l'ai fait avec les voix anglaises, très réussies d'ailleurs). Je tenterai éventuellement le mode difficile mais pas sûr d'avoir la volonté de m'y remettre, étant donné la structure linéaire du jeu et le découpage par chapitre qui oblige à se retaper tout depuis le début du chapitre, pas idéal pour faire du farming donc... Pour le moment, je préfère me replonger dans l'opus original en anglais sur PS Mini (je voulais me prendre le double pack FF7/FF8 sur Switch avec la possibilité d'accélérer les combats mais crise du covid-19 oblige, pas près de le recevoir de sitôt !). D'ailleurs, je viens de sortir de Midgar après 6h de jeu ! :D

Que dire de ce remake donc (sachant que FFVII est probablement mon RPG préféré) ? 

Globalement j'ai passé un très bon moment, avec quelques passages vraiment marquants (le Wall Market en tête). Je retiendrai surtout le boulot titanesque fait par Square Enix pour approfondir la "mythologie" FF7. Midgar est superbement retranscrite, les différents secteurs grouillent de vie. Techniquement le jeu est superbe (malgré quelques textures assez grossières qui font un peu tâche). On en prend plein les mirettes, notamment lors des combats qui constituent l'un des gros points forts du jeu. Même si c'est un peu le bordel au début, les combats sont beaucoup plus riches et subtiles qu'il n'y parait au premier abord (personnellement je trouve qu'on n'a jamais fait mieux que le système des matérias dans un FF). Les boss sont de la même veine, ils vous promettent des affrontements épiques et sont de véritables sacs à PV. Vous ressentirez une satisfaction rare pour un RPG après les avoir vaincus. Les sous-fifres de la team Avalanche occupent une place beaucoup plus importante dans ce remake, Jessie en premier lieu, que vous allez beaucoup appréciez. J'ai été moins convaincu par Aeris (qui était pourtant ma préférée dans l'opus original), alors que j'ai été au contraire agréablement surpris par Tifa. D'une manière générale, je trouve le titre moins manichéen que son illustre prédécesseur. Par exemple, j'ai bien aimé le fait que le joueur et le groupe Avalanche soient mis devant leur responsabilité lorsque l'on arpente la ville et ses débris après avoir fait sauté le premier réacteur Mako.

Concernant les points négatifs (et il y en a malgré tout quelques uns), il faut quand même souligner certains passages extrêmement linéaires façon couloirs, qui s'apparentent assez fortement à du remplissage et peuvent s'avérer extrêmement répétitifs (heureusement que les combats sont vraiment très plaisants encore une fois). Le level design est également d'un autre âge, avec des leviers à actionner, des étages façon copier-coller... L'ajout de certains nouveaux persos secondaires (particulièrement Roche, le SOLDIER à moto) n'est vraiment pas une franche réussite... Les side quests ne sont pas franchement passionnantes... Le dernier tiers du jeu (tour Shinra) m'a également moins convaincu, j'aurais sans doute préféré que celui-ci occupe moins de temps au profit des différents quartiers/secteurs de Midgar...Enfin, sans trop spoiler, le principal ajout de ce remake (les "whispers") laisse aux narrateurs beaucoup de possibilités, notamment la trame narrative originale... En tant que fan de FF7, j'ai donc un peu peur que les prochains épisodes sur next-gen partent totalement en couille sur le plan scénaristique, affaire à suivre...

Au final, je retiendrai donc un très bon RPG, qui mérite sans doute un bon 17-17.5/20. J'avais un peu laissé de côté la série depuis FFXII, le dernier épisode que j'avais vraiment apprécié (j'avais fini le XIII qui était une sombre merde et le XV m'avait laissé mi figue mi raisin même s'il avait le mérite d'innover un peu) et ce FFVII remake aura eu pour principal mérite de me replonger au collège et de me "reconnecter" avec une franchise emblématique du JV !
kurush
kurush
Near-mint
Near-mint

Messages : 555
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le blog de Kurush - Page 11 Empty Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Sam 9 Mai 2020 - 20:55

Streets of Rage 4 (PS4) 08.05.20

Fini le mode Histoire, et le mode arcade en normal avec Floyd. Je referai le mode arcade dans les difficultés supérieures. Et j'ai entamé le mode sélection des stages en difficulté Mania (je bloque sur le stage 7 pour le moment).

Je l'avais acheté à la base sur Limited Run Games (sur PS4 et Switch) mais au regard des premiers retours/reviews dithyrambiques, de l'annonce de nouvelles releases avec des covers bien plus réussies que celles de LRG, j'ai pu me faire rembourser et je l'ai pris illico en démat sur PS4 (je le reprendrai en version physique sur Switch plus tard).

Vraiment pas mécontent de mon choix, ça fait longtemps que je ne m'étais pas autant éclaté sur un beat them all ! Je me refais régulièrement des parties pour améliorer mon skill, débloquer les persos manquants, signe qui ne trompe pas... Et je me vois déjà jouer en multi à 2, 3 ou 4 une fois le confinement levé (je ne joue pas en online sur PS4), en mode Mania. ^^

Développé par Dotemu (à qui on doit l'excellentWonderboy : The Dragon’s Trap), Guard Crush Games et LizardCube, SoR4 est une vraie suite qui fait honneur à la série (et qui lui rend hommage via de très nombreux clins d'oeil d'ailleurs). Le style graphique façon dessin animé peut déconcerter mais on s'y fait rapidement, d'autant plus que les stages fourmillent de détails. Pour les plus récalcitrants (et les plus courageux), il y a toujours la possibilité de débloquer un filtre façon pixel. Avec 12 stages (soit une grosse heure et demie de durée de vie), les environnements sont nombreux, et certains ont le mérite de sortir un peu des sentiers battus (ex: la galerie d'art, le jet privé), même si la plupart sentent un peu le réchauffé...

L'OST s'apprécie sur la durée, les morceaux étant assez inégaux. Certains sont vraiment excellents (ceux de Yuzo Koshiro: celui du 1er stage, rappelant furieusement la composition du premier stage de SoR 2; celui lors de l'affrontement avec les jumeaux Y). Gros coup de cœur pour certains mélodies signées Olivier Deriviere, qui collent parfaitement à l'esprit SoR, avec une utilisation parfaite du synthé. Ma préférée : Rising Up, lors de l'ascension de la tour Y (à partir de 01:12:54, et plus précisément l'envolée qui correspond à la phase dans l'ascenseur, à partir de 01:15:36). Celle de la galerie d'art (An Exhibition : 01:08:04) est un pur régal pour les oreilles également !
=> https://www.youtube.com/watch?v=9zVWzjCCM54 <=
Globalement, la bande-son reste un ton en-dessous de celles de SoR & SoR 2 (qui sont des références absolues, est-il nécessaire de le rappeler !), sans doute car il y a trop de styles musicaux à mon goût et des compositions vraiment éclectiques (certains artistes invités à participer au projet n'ont écrit qu'1 ou 2 morceaux). Disons que ça manque un peu de fil directeur... Mais je chipote, çareste malgré tout du très bon travail.
A noter que l'on peut jouer avec les musiques rétro mais le choix est assez curieux puisqu'on retrouve en plus des musiques de SoR 2 MD celles de la version Game Gear qui font un peu tâche... Les musiques rétro collent rarement aux stages et à l'action, je vous conseille donc d'opter plutôt pour la bande originale.

Passons au gameplay, LE gros point fort de cet opus. Si la lourdeur et la lenteur des persos peut surprendre au premier abord (et encore cela dépend vraiment du perso choisi), les possibilités sont vraiment très nombreuses. Juggle combos, ennemis que l'on peut faire rebondir contre les murs, coup vers l'arrière, armes de jet que l'on peut rattraper en plein vol (quel kif !!!). Surtout, tout le gameplay repose sur un système de risk/reward intelligent et addictif qui pousse le jouerdans ses retranchements. En effet, si l'utilisation des coups spéciaux entame habituellement votre barre de vie dans tout bon bta qui se respecte, on peut cette-fois si regagner sa barre de vie si on ne se fait pas toucher le temps que la jauge remonte. Les coups spéciaux n'ont pour une fois pas le rôle d'attaque ultime en cas de mort imminente (les attaques "étoiles" remplissent ce rôle dans SoR 4) mais ils peuvent être défensifs, être linkés avec d'autres coups, etc. Le système de scoring est du même acabit : le combos meter peut être brisé si jamais on est touché lors d'un enchaînement de coups, ramenant votre score à zéro. Dans SoR 4, c'est comme sur les marchés financiers, il faut savoir prendre ses profits !!! :D Le scoring est en effet assez important puisque l'on obtient une nouvelle vie par palier franchi (et ce ne sera pas du luxe dans le mode arcade !).

Les persos sont assez variés. Si Axel m'a déçu, on ne peut pas en dire autant de Blaze et Cherry (ultra rapide mais un peu trop faible à mon goût). Mais j'ai jeté mon dévolu sur Adam (qui peut dasher) et surtout sur Floyd, un tank aux attaques et aux chopes dévastatrices (mention spéciale à celle où il saisit un ennemi dans chaque bras et les éclate l'un contre l'autre, façon Batman Returns sur Super Famicom).La replay value est vraiment très bonne, avec tout un tas de persos à débloquer (ceux de SoR 1, 2 et 3). S'ils ont une palette de coups moins étoffée, ils ont une allonge plus importante et font en général BEAUCOUP plus mal.
Attention Spoil, le Tier des persos ci-dessous :
S Tier - SOR4 Adam, SOR3 Shiva, SOR3 Zan, SOR3 Skate
A Tier - SOR4 Floyd, SOR2 Max, SOR3 Axel, SOR3 Blaze, SOR4 Blaze
B Tier - SOR4 Axel, SOR4 Cherry
C Tier - SOR2 Axel, SOR2 Skate, SOR2 Blaze
D Tier - SOR1 Axel, SOR1 Adam, SOR1 Blaze

Je vais m'arrêter là, mon pavé étant suffisamment long... SoR 4 n'est peut-être pas le meilleur bta ever mais c'est un excellent bta. Les petits frenchies de Dotemu ont fait un excellent boulot et ont glissé quels références assez sympas à notre cher pays : certains nouveaux ennemis dénommés Francis, le plug violet de la galerie d'art avec écrit dessus "Shipping to Paris" (difficile de ne pas y voir une référence au plug anal vert de Paul McCarthy vandalisé Place Vendôme !), etc...
C'est vraiment génial d'avoir une suite à la hauteur de cette série, qui représente un monument du bta et plus généralement du JV !
J'avais placé beaucoup d'attentes dans Shenmue 3 et assez peu dans SoR 4, le premier a été une véritable douche froide alors que le second s'est avéré une divine surprise !!!
En espérant que Dotemu propose qqch d'aussi abouti pour Windjammers 2... ;-)
kurush
kurush
Near-mint
Near-mint

Messages : 555
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le blog de Kurush - Page 11 Empty Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Dim 10 Mai 2020 - 11:18

Speed Devils Online Racing (Dreamcast) 09.05.20

J'avais pas mal écumé Speed Busters (la version PC) à l'époque sur l'ordi familial, au tout début du lycée de mémoire. Développé par Ubi Soft, il s'agit d'un racing game très typé arcade qui se déroule aux US et au Canada (avec un circuit au Mexique également). Les environnements sont très sympas avec de nombreux détails et animations loufoques et pas mal de références (vous allez traverser plusieurs studios de films et tomber nez à nez avec King Kong et un T-Rex à Hollywood, l'Area 51 dans le désert du Nevada, les pistes de ski de la so posh Aspen, la Louisiane et son bayou, etc). Les circuits sont également truffés de raccourcis, certains étant particulièrement cheatés ! Bref c'est un jeu qui ne se prenait pas une seule seconde au sérieux, qui proposait des sensations grisantes et qui m'avait laissé de très bons souvenirs...

Qu'en est-il de cette version Dreamcast donc ? Déjà j'ai la version Online donc une version au rabais puisque le offline est réduit à la portion congrue... Seulement un mode ghost et un mode arcade à se mettre sous la dent, ce dernier consistant uniquement à parcourir les circuits en freeplay sans aucun fil directeur. Exit le mode championnat donc, qui faisait le sel de la version originale ! Graphiquement, c'est plutôt pas mal pour de la Dreamcast malgré quelques grosses chutes de framerate. Les courses sont quand même assez molles, ça manque clairement d'impression de vitesse. Les véhicules ont une inertie beaucoup plus importante que dans mes souvenirs, de véritables bus... Les circuits sont assez peu nombreux : 7 mais on peut les faire en reverse, en mirror, de jour ou de nuit, changer les conditions climatiques. Si on compte les différentes itérations (par exemple il y a 2 circuits Hollywood, celui de base et Hollywood Disaster), on arrive à 12 circuits... A noter que le titre a sans doute été développé par Ubisoft Montréal car il fait la part belle au Canada (5 circuits sur 12 se déroulent chez les mangeurs de caribou). On retrouve tous les ciruits de la version PC, hormis NYC, peut-être trop gourmand pour être porté en online sur Dreamcast ?

Bref, un titre assez sympa mais sans plus donc. Je verrai si je le reprends un jour dans sa version de base beaucoup plus adaptée au solo (avec ses différents championnats sous formes de classe, qui m'avaient tenu en haleine un certain temps), il ne doit pas coûter plus de 10-15€ en version PAL ou US...
kurush
kurush
Near-mint
Near-mint

Messages : 555
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le blog de Kurush - Page 11 Empty Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Lun 25 Mai 2020 - 12:37

PaRappa the Rapper (Playstation Classic) 16.05.20

"Kick! Punch! It’s all in the mind If you wanna test me, I’m sure you’ll find..."Qu'est-ce que j'ai pu faire et refaire cette musique sur le CD de démo PlayStation Magazine à l'époque !!!PaRappa the Rapper était un Rhythm Game particulièrement rafraîchissant à sa sortie, avec son univers cartoon, son fun indéniable, et ses musiques vraiment excellentes (on passe du funk, au rap, au reggae, etc, il y en a vraiment pour tous les goûts)... Il reste très agréable aujourd'hui, malgré sa durée de vie très faible (seulement 6 chansons, c'est peu !) et son calibrage à la ramasse... Plus 20 ans après, je n'ai toujours pas vraiment saisi le timing à adopter pour finir les chansons sans encombre !!!


Final Fantasy VII (Playstation Classic) 16.05.20

Fini en 33 heures environ en montant les persos au niveau 82 (vivent les pots magiques qui filent un max d'xp après leur avoir donné un elixir et vive la materia W-Item !!!). Il me reste quand même un paquet de trucs à faire : encore un peu de farming dans le cratère, morpher les différentes sources pour améliorer les stats de mes 3 persos (j'ai fait quasi toute l'aventure avec Cloud, Barret & Red XIII, sauf quand le scénar m'imposait d'autres persos), récupérer Omnislash, Les Chevaliers de la Table Ronde (et donc par la même occasion élever un chocobo d'or), et battre les 2 Armes ultimes (Rubis & Emerald) évidemment... Je me mets en stand-by pour le moment, j'y reviendrai plus tard.Première fois que je le fais en anglais et effectivement, la traduction semble de meilleure qualité que la version FR (pas bien difficile en même temps !). FFVII a certes pas mal vieilli avec ses combats intempestifs (un peu lourd par moment) et ses décors pré-calculés (on a parfois du mal à savoir où son perso peut aller) mais malgré tout, il reste un monument du JV et du RPG.Son scénario, son univers, son propos et ses messages assez matures (thèmes de l'écologie, du grand capitalisme, les différentes classes sociales, etc) résonnent encore aujourd'hui. Les musiques de Uematsu sont indémodables. Le système de matérias (avec moultes combinaisons possibles) constitue l'un des plus intéressants jamais créés pour un FF voire même pour un RPG tout court. Midgar, la parade militaire de Junon, le Gold Saucer, Nibelheim, le Mont Corel, le Cosmo Canyon, la Cité des Anciens (avec la mort d'Aerith évidemment), les combats contre les premières Armes, la descente dans le Cratère Nord, que de souvenirs (et j'oublie tellement de passages/moments cultes) !!!Bref, j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à le refaire. Avant de battre ces satanées Armes, je vais me refaire le VIII (qui ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable à sa sortie) mais je compte bien finir le VII avec tous les objectifs que je me suis fixés d'ici quelques semaines/mois.


Street Fighter Alpha (Playstation Classic) 24.05.20

Pas grand chose à dire, toujours aussi plaisant à jouer avec son gameplay renouvelé. Dommage que les décors soient un peu vides et que les persos soient aussi peu nombreux mais ces défauts seront corrigés dans les épisodes suivants. Pour avoir une version plus fidèle à l'arcade, mieux vaut s'orienter vers la Saturn par contre.
kurush
kurush
Near-mint
Near-mint

Messages : 555
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le blog de Kurush - Page 11 Empty Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Lun 15 Juin 2020 - 12:43

Same! Same! Same! (MD) 14.06.20

Portage de l'arcade, "Same! Same! Same!" (ou "Fire Shark" en Occident) est un shmup vertical sorti sur MD en 1990, signé Toaplan.Le premier contact visuel n'est pas terrible, avec des graphismes ternes et sommaires, et un manque d'animation assez flagrant. Surtout, le soft manque cruellement d'originalité et de variété tant sur le plan des décors (jungle, base militaire, haute-mer, etc) que sur celui des ennemis... La bande-son métallique pourra rebuter mais on est dans le plus pur style Toaplan sur Mega Drive.Bon point pour les 3 armes upgradables, assez sympas à utiliser, surtout lorsqu'elles sont poussées à leur niveau max. Doté du lance-flammes au stade maximal, notre biplan se transforme en véritable arme de destruction massive ! Les smart bombs sont bien pratiques pour faire le ménage dans les situations extrêmes, notamment face aux boss.Avec 10 stages, le titre est relativement long à parcourir, même s'il s'avère étonnamment facile pour un shmup made by Toaplan. En effet, si l'on perd une vie, le niveau d'armement est seulement downgradé de 1 cran lorsque l'on respawne, on ne repart donc pas complètement à poil.En définitif, un shoot assez sympa mais dispensable et sur lequel on ne reviendra pas fréquemment. Il y a beaucoup mieux sur le support...


Elemental Master (MD) 14.06.20

... comme Elemental Master entre autres !!! Développé par Techno Soft et sorti en 1990 (soit la même année que Thunder Force III), on y incarne un mage dans un shoot pédestre à la sauce heroic fantasy. Contrairement à un Twinkle Tale par exemple, le scrolling est ici "forcé" : le perso avance tout seul.Si les décors peuvent paraître un peu sombres et vides au premier regard, je trouve qu'ils ont plutôt bien vieilli et ils jouent à fond la carte heroic fantasy, tout comme les ennemis (malgré des sprites un peu petits à mon goût). Mention spéciale pour les boss, imposants à souhait : dragon à 2 têtes, espèce de hérisson mutant qui vous balance ses épines à la gueule, golem de feu, ver géant, etc.Tout comme dans Thunder Force III, on peut choisir l'ordre des 4 premiers niveaux (qui représentent chacun un des éléments de base), alors que l'ordre des 3 derniers vous sera imposé. Des cut-scenes viennent s'intercaler entre chaque level.
Laden (le petit nom du mage) peut à la fois tirer de face et vers l'arrière et ce n'est vraiment pas un gadget, dans la mesure où il faudra souvent faire le ménage derrière vous. On démarre avec un seul pouvoir magique mais après chacun des 4 premiers boss vaincus, on en récupère un nouveau à chaque fois pour un total de 5 armes différentes donc (la barre de vie s'étoffera également à l'issue de chaque stage terminé) : tir multidirectionnel, attaque verticale de flammes très puissante, tir sur les côtés, etc. Ces dernières sont interchangeables à tout moment et peuvent être chargées pour lancer une attaque spéciale dévastatrice (indispensable contre les boss). Le jeu est assez généreux en items : boule de cristal octroyant un bouclier temporaire, miroir qui permet de se dédoubler et qui accroît donc le champs d'action de vos tirs; ou encore une fée (on la récupère automatiquement à l'issue du premier niveau) qui vient vous épauler en lockant les ennemis et en les attaquant de loin. Le gameplay est simple mais ultra efficace et on prend vraiment beaucoup de plaisir à parcourir les niveaux.
La difficulté est très bien dosée : si les 4 premiers se parcourent sans trop de difficulté, les 3 derniers vous donneront du fil à retordre avec leurs nombreux pièges et il faudra apprendre les patterns des boss par coeur. Du bon vieux die and retry à l'ancienne en somme !Gros coup de coeur pour les musiques, exceptionnelles et qui figurent parmi les toutes meilleures sur la machine (ce qui n'est pas un mince exploit !). Teintées de rock à la sauce heroic fantasy, elles fonctionnent parfaitement et la plupart vous resteront longtemps en tête une fois la console éteinte !Parmi les principaux défauts, je citerai un manque d'originalité sur la fin (avec le sempiternel boss rush) et surtout des décors pas toujours très lisibles : on peste à plusieurs reprises contre des rochers invisibles qui entravent la progression et qui vous coûteront quelques points de vie.Malgré tout, ces menus défauts pèsent peu lourd au regarde la qualité globale du titre, dans le top 3-5 des shmups verticaux sur la bécane sans aucun doute (avec Twinkle Tale, Musha Aleste, etc) !
kurush
kurush
Near-mint
Near-mint

Messages : 555
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le blog de Kurush - Page 11 Empty Re: Le blog de Kurush

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum