Le blog de Kurush

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par anzymus le Dim 5 Aoû 2018 - 17:58

Tu ne joues pas du tout sur les XBOX ?

anzymus
Scellé
Scellé

Messages : 2838
Date d'inscription : 25/10/2015

http://www.neogeo-players.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Dim 5 Aoû 2018 - 18:00

Un peu sur la Xbox première du nom, mais je n'ai ni la 360 ni la One
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par anzymus le Dim 5 Aoû 2018 - 18:19

Par choix ou parce que pas eu l'occasion ?
La 360 est une super machine (même pour des jeux jap').

_________________
Profil shmup
avatar
anzymus
Scellé
Scellé

Messages : 2838
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 36
Localisation : Fullset MVS

http://www.neogeo-players.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Dim 5 Aoû 2018 - 18:24

Par choix ! Je collectionne et je joue sur déjà beaucoup de supports, donc un peu obligé de faire des choix. Pas de Master System par exemple, 3DO, Jaguar, etc. A la limite, je me laisserais bien tenter par une Game Gear et une Neo Geo Pocket, mais plutôt avec des everdrive...
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Ven 10 Aoû 2018 - 22:03

Derniers finishes avant de partir en vacances (j'emmène quand même la PSP avec moi :D) :

Hagane (SFC) 08.08.18

Réalisé par Red et édité par Hudson Soft, sorti en fin de vie de la console, on tient là clairement THE ninja game sur le support ! Je le trouve même supérieur aux Shinobi sortis sur Megadrive, c'est dire...
Hagane impressionne avant tout par la richesse de son gameplay. Notre cyborg ninja a à sa disposition une panoplie de coups et de mouvements hyper étoffée: glissades; attaques sautées avec la possibilité de "rebondir" sur l'ennemi; wall jumps et sauts avec roulade; flips avant/arrière suivi d'un coup spécial (qui varie en fonction du nombre de flips effectués), etc. Si l'on rajoute les 4 armes interchangeables à tout moment (le katana, ou plus vraisemblablement un wakizashi vu la taille du sabre; les kunai; les grenades et enfin le grappin), l'utilisation d'une magie (sorte de smart bombs, assez rare et à privilégier contre les boss), c'est un pur régal ! D'ailleurs, signe qui ne trompe pas, tous les boutons du pad SNES sont mis à contribution.
Si techniquement le soft n'abuse pas du mode 7 (hormis une séance de pseudo shmup) et ne pousse pas le hardware dans ses derniers retranchements, le design japonisant néo-futuriste est excellent (mention spéciale pour la plupart des boss). Les graphismes sont également très réussis, et certains "tableaux" touchent au sublime (l'affrontement contre un boss dans les cieux). Les musiques, sans être mémorables, collent parfaitement avec la thématique du jeu puisqu'elles alternent entre des sonorités futuristes et d'autres beaucoup plus traditionnelles (mélange de flûte et de shamisen).
Le soft a la réputation d'être très difficile mais j'ai tendance à trouver cela un peu usurpé... Certes, on est dans du pur die and retry et il faut à certains endroits beaucoup de skill et de sang froid, mais c'est largement faisable dans l'ensemble. La maîtrise des sauts est primordiale (l'affrontement final contre l'espèce de fusée avec un scrolling vertical et en temps limité représente un véritable challenge) mais normalement, vous devriez surtout galérer sur le stage 1 (surtout le 1-4) le temps d'assimiler le gameplay et les différents sous-niveaux du stage 5 (avec en point d'orgue le combat final que j'ai cité précédemment). Quelques petites astuces qui méritent d'être notées: 1/ en mettant le jeu sur pause, vous pouvez changer d'armes (souvent pratique en pleine action); 2/ surtout ne pas hésiter à affronter certains ennemis qui respawnent afin de refaire le plein d'énergie (on démarre avec 3 points d'énergie, on peut aller jusqu'à 5), de munitions, de magies, etc.
Parmi les rares reproches, le jeu est assez court (mais particulièrement intense !) et la fonction de certaines armes aurait pu être mieux exploitée (le grappin notamment), mais franchement je chipote...
Un excellent soft donc, assez méconnu et malheureusement assez cher (dans les 200-250€ aujourd'hui pour une version complète SFC en boite je dirais, beaucoup plus pour une version SNES US) mais à la qualité certaine.

Un YOLO de l'ami DJGX en prime : https://www.youtube.com/watch?v=vWWONobGOXs


Undercover Cops (SFC) 09.08.18

Undercover Cops sur SFC est une adaptation du beat them all de Irem sorti en arcade. L'histoire se déroule en 2043 et on incarne un des 3 persos infiltrés au sein de la police (d'où le titre du soft) dont la mission est d'arrêter un savant fou (le Dr Clayborn) qui veut mettre la ville à feu et à sang. Pour l'originalité du scénario, on repassera mais c'est un beat them all après tout !
Comme tout beat qui se respecte, les 3 persos disposent de caractéristiques distinctes: Zan le karateka et aussi le perso le plus équilibré (qui a ma préférence); Matt le bourrin de la bande, ex footballeur américain; et enfin Roda la gonzesse du groupe, agile mais forcément moins puissante. Le gameplay est riche pour le genre, entre les combos, les dash standards (indispensables pour espérer plier le jeu) & aériens, les multiples projections (encore une fois indispensables, au risque de me répéter), la présence de 2 coups spéciaux par perso (dont l'utilisation entame votre barre de vie, forcément).
Côté ambiance, on évolue en plein univers apocalyptique, dans un style à mi chemin entre Hokuto no Ken et Mad Max. Les environnements, finement détaillés, sont crasseux à souhait : plage polluée, sous-terrains sombres, rues désertes, usines désaffectées, etc. Quelques ralentissements sporadiques à signaler mais dans l'ensemble, malgré le downgrade graphique, cette version n'a pas à rougir par rapport à l'arcade. Les armes de jet (poutres à déterrer, barils, torches... et même des thons !) sont dans le thème, tout comme certains items de vie à ramasser (animaux vivants pas toujours très ragoûtants: escargots, rats, poussins, etc)... Dans le futur, on survit avec ce que l'on a sous la main ! On retrouve la patte graphique caractéristique de Irem, dont une partie de l'équipe de développement démissionnera ensuite pour fonder Nazca, à l'origine de Metal Slug. Côté bande son, elle oscille entre des thèmes techno et d'autres plus jazzy mais elle reste très cohérence. Les digits vocales sont aussi assez réussies (attention, la voix off ne gueule pas "Jessica !!!" mais "Shigeshi cops !!!" XD).
Le soft est assez ardu et comme je disais plus haut, il faut user et abuser des dash et des projections, et apprendre à connaître le timing et le pattern des ennemis. Les boss notamment sont assez violents, et certains sous-fifres très difficiles à battre sans utiliser les coups spéciaux (qui a dit Madca ?)... D'où l'intérêt de connaitre l'emplacement des items pour récupérer de la vie en cours de stage... Il faudra quand même s'accrocher pour venir à bout des 5 stages, mais avec de la pratique, rien d'insurmontable ! A noter qu'il y a 2 fins différentes, suivant si on laisse le Dr Clayborn lâcher sa bombe au dessus de la ville ou non...
Plusieurs points négatifs empêchent ce Undercover d'atteindre le firmament des beath them all sur SNES: 1/ absence de mode 2 joueurs (un comble pour un beat, d'autant plus que la version arcade proposait de jouer jusqu'à 3 en même temps !); 2/ l'absence de sang (Big N le censeur est passé par là...); 3/ les ennemis sont un poil répétitifs sur certains stages (des espèces de taupes dans le 3ème stage, des motards dans le 4ème, etc).
Undercover Cops reste malgré tout un très bon titre, plaisant à jouer. Malheureusement, il est méconnu, obscur et cher et cela s'en ressent dans sa cote actuelle, qui tourne autour de 550-650€ pour une version SFC complète. Bref, à vous de voir...
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Ven 7 Sep 2018 - 22:00

Gradius II : Gofer no Yabou - Gradius Collection (PSP) 25.05.18

Peu de finishes au mois d'Août (pour cause de vacances aux US) mais j'ai quand même trouvé le temps de finir Gradius II sur PSP, tiré de la compil Gradius Collection. Titre toujours aussi punitif et exigeant (marque de fabrique de la série), cette version PSP a le bon goût de proposer des sauvegardes. Le challenge reste quand même présent puisqu'on ne reprend pas exactement à l'endroit où l'on a sauvegardé mais quelques dizaines de secondes avant (les stages sont tronçonnés en 5-6 zones de mémoire) et certains passages sont particulièrement ardus....

On retrouve toujours ce petit supplément de stratégie en ramassant les capsules (privilégiez d'abord un vaisseau plus rapide ou commencer à le blinder niveau armement ? Le laser ou le tir double ? Quid des options ? etc). Les stages et les boss sont à peu près les mêmes lors de chaque épisode ou presque (le niveau avec les volcans, celui où des cristaux se scindent à l'écran en plusieurs morceaux, le fameux stage des Moai, ou encore celui avec le scrolling qui défile à toute vitesse et qui ne laisse qu'une marge d'erreur très limitée), on y revient toujours avec plaisir... Ça doit être mon côté maso ! :D
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Sam 8 Sep 2018 - 18:15

Ghost Chaser Densei (SFC) 08.09.2018

Exclusif à la Super Famicom, réalisé par Winkysoft, édité par Banpresto et sorti en 1994, ce soft est un portage de l'épisode arcade dénommé Denjin Makai (qui connaîtra une suite, parmi les meilleurs beat them all jamais sortis sur arcade). La première impression est assez mitigée: assez gros downgrade graphique par rapport à la version arcade avec des graphismes corrects mais sans plus (assez ternes dans l'ensemble), "seulement" 3 persos jouables (contre 6 pour la version arcade), une ambiance cyber punk vue et revue...
Oui mais voilà, le gameplay est incroyablement riche avec une panoplie de coups hyper étoffée : dash, différents types de projections, plusieurs attaques spéciales par perso, protections/contres, attaque à la relevée, desperation moves, attaques combinées en mode 2 players (et oui, il est possible de jouer à 2 !) et j'en oublie sans doute... Quand on maîtrise un minimum, ça devient un pur régal de tabasser les ennemis à coup de combos bien sentis ! Là où les beat them all sont souvent très répétitifs, cette richesse de gameplay apporte un vent de fraîcheur et on n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer (il faut compter 1h pour le finir, plutôt long pour le genre donc), le jeu étant bien rythmé (les musiques punchy contribuent d'ailleurs bien au rythme et à l'ambiance générale).
En plus de la barre de vie, on dispose d'une barre d'énergie dans laquelle on puise pour déclencher des coups spéciaux (un peu comme dans Art of Fighting par exemple), à utiliser avec une relative parcimonie car la barre se recharge quand le perso est immobile, donc exposé aux attaques ennemies.
Les 3 persos sont tous intéressants à jouer. Ma préférence va pour Makai (clone de Ruy/Ken) mais comme je le disais, Iyo (une nana qui se bat à l'aide d'une masse) et Belva (un robot assez bourrin) ne sont pas en reste !
Les armes sont sympas (épée, mitraillette, sorte de bazooka, dague à lancer et je pense avoir été exhaustif) mais malheureusement bien trop rares, 1 par stage (au grand maximum)...
Enfin, la difficulté n'est vraiment pas punitive (contrairement à Undercover Cops ou bien Final Fight sur le même support par exemple), les continues étant fournis, les items de vie à ramasser fréquents tout au long de l'aventure, et les boss relativement aisés à battre... Rassurez-vous, ce ne sera pas non plus totalement une partie de plaisir !

Assez méconnu, rare et obscur, il faut compter environ 500€ pour un exemplaire en TBE...
Un des meilleurs beat them all sur le support, tout simplement !

Pour finir, si vous voulez en savoir plus sur ce titre, 2 reviews intéressantes, tirées de 2 excellentes chaînes YouTube :
Gangeek Style (français)
https://www.youtube.com/watch?v=W8YSAheM8w4
SNES drunk (anglais)
https://www.youtube.com/watch?v=DsukiRx1pf0
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Sam 8 Sep 2018 - 23:10

Kaizou Choujin Shubibinman Zero (SFC) 08.09.18

Disponible à la base via le système de téléchargement Satellaview au Japon uniquement (autour de 1997) et réalisé par Masaya, ce titre a été réédité par Columbus Circle avec une sortie en version "physique" depuis mi 2017. C'est le 4ème jeu de la série Shubibinman (initiée sur PC Engine qui a accueilli les 3 premiers épisodes), clone de Megaman.
On a droit à un action-platformer avec une touche de beat them all à la sauce sentai. Dès les premières minutes de jeu, c'est du fun immédiat avec des commandes qui répondent au doigt et à l'oeil. Notre héros peut enchaîner les ennemis à coup de poings, et même envoyer de hadoken et shoryuken !!! En mode 2 joueurs en coop (que je n'ai pas encore eu l'occasion de tester), il est même possible de réaliser des attaques combinées.
Graphiquement, on se situe dans la moyenne haute avec des sprites détaillés et des traits fins. Les niveaux (au nombre de 6 il me semble) offrent des environnement variés (musée, aquarium, forêt, Japon féodal, etc) et les nombreuses cut-scenes sont sympas. Quant aux musiques, elles déchirent !!! C'est l'un des gros points forts du jeu selon moi, elles plongent directement dans l'ambiance frénétique. Quelques thèmes qui sortent du lot pour vous en convaincre, dans le longplay ci-dessous :
à partir de 2:33 (thème principal) / 8:07 / 11:50
https://www.youtube.com/watch?v=I5AiVVBicgw
Parmi les quelques défauts, je citerai le manque de profondeur dans le gameplay (tous les coups et les aptitudes du perso sont disponibles dès le début de l'aventure), l'absence de passages secrets. Et globalement, je trouve le jeu vraiment trop facile... Terminé à mon premier essai en perdant 2 crédits (1 vie par crédit) dont 1 assez bêtement, le 1cc est largement envisageable. Notre barre de vie augmente en fonction des items ramassées si bien que j'ai fini le jeu avec 8 ou 9 barres... Et les patterns des boss sont peut-être un peu trop lisibles...
Ça ne m'empêchera pas d'y revenir de temps en temps, car le plaisir de jeu est réel ! Un bon (voire même un très bon) action-platformer, assurément !

Concernant cette version en boite SFC, comptez autour de 40-60€. La notice ne comporte que quelques pages (en couleur cela dit), la cartouche n'est pas officielle et s'insère un peu difficilement dans le slot de la Super Famicom. Quant à la boite, je ne suis pas forcément super fan de l'aspect lisse (on est loin des boites en bambou de l'ère SFC) et je la trouve trop fine... Mais compte tenu du prix, il serait dommage de bouder son plaisir ! Smile
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Dim 9 Sep 2018 - 20:51

Unholy Night (SNIN) 09.09.2018

Sorti mi 2017 chez Foxbat, il s'agit d'un jeu de combat développé par une équipe dont certains membres ont travaillé sur des séries mythiques SNK comme Samurai Spirits ou Kof, d'où la hype...
Malheureusement, celle-ci retombe très rapidement, comme un soufflé... Seulement 6 persos à se mettre sous la dent. Très peu de musiques (j'en ai dénombré seulement 3 !!!). Et surtout, c'est horriblement lent, avec des baisses de frame rate d'animation assez difficilement pardonnables (d'autant plus que les animations des persos "au repos" sont beaucoup moins saccadées). Les sprites sont de petite taille (même pour une SNIN) et les décors un peu trop vides à mon goût...
Dommage car l'univers (qui rappelle un peu la série Darstalkers) n'est pas désagréable avec un roster assez varié : vampire, loup-garou, chevalier paladin, succube, etc. Et le gameplay tient franchement la route. 5 coups spéciaux par perso (dont 2 en l'air), 3 furies par perso (dont 1 en l'air), différents niveaux de jump, dash & air dash, barre de furie à recharger à la Kof/Art of Fighting (elle se remplit aussi en cognant son adversaire), etc. Les possibilités de gameplay sont assez fournies (ça me rappelle pas mal Guilty Gear dans l'esprit) et on sent que les développeurs ont mis toutes leurs idées dans le gameplay, au détriment des graphismes, des musiques, de l'animation, du nombre de persos jouables...
Tous les persos se jouent en shoto (2 ou 3 ont également un coup spécial "à charge"). La manette Super Nintendo n'est pas forcément hyper adaptée pour réaliser les manips, difficile de sortir un dragon punch dans le feu de l'action (on se retrouve souvent à sortir une furie à base de double arc de cercle au lieu d'un shoryu anti-air). Katatonia (le boss final, 7ème perso, no idea s'il est déblocable ou non) n'est pas évident, avec une furie qui lui redonne toute sa vie et qu'il utilise à foison !

Au final vous l'aurez compris donc, Unholy Night est un VS fighting tout juste moyen (moyen bien en étant généreux), pour collectionneur uniquement... Heureusement, il ne coûte pas cher, dans les 20-30€. Fait rare, j'ai pris la version PAL/US plutôt que la version jap car cette dernière n'est franchement pas réussie avec sa boite dorée et ses 2 gonzesses à moitié à poil, limite vulgos... :D
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Lun 17 Sep 2018 - 17:34

The Ninja Warriors Again (SFC) 15.09.18

Remake réalisé par Natsume du hit d'arcade de Taito, The Ninja Warriors Again (ou "The Ninja Warriors: The New Generation" en Occident) est un beat them all particulièrement pêchu, qui se joue sur un seul plan. On y incarne 3 androïdes Ninja au choix : Ninja (panne d'inspiration pour le nom? Smile), le tank armé de nunchaku et d'un réacteur dorsal (il est trop lourd pour sauter); Kunoichi la nana équipée de katana et kunai (la plus équilibrée mais pourtant celle que je trouve la moins fun à jouer); et enfin Kamaitachi, avec une faux soudée à chaque bras et des membres étirables "à la Dhalsim" (mon perso préféré, de loin). Tous les persos sont charismatiques à souhait et les sprites imposants. La panoplie de coups met à l'amende la plupart des beat them alls, avec 3 projections par perso, de multiples combos, plusieurs attaques sautées... On dénombre facilement plus de 10 attaques différentes par perso. On peut également remplir une jauge de Blaster qui donne droit à une super attaque explosive faisant le ménage à l'écran. Elle ne fait pas beaucoup de dégat mais est très utile quand on se retrouve en mauvaise posture (encerclé par plusieurs ennemis par exemple). On peut également balancer ici et là quelques projectiles assez originaux (motos, caisses, bonbonnes de gaz, etc). Les ennemis font dans la variété : snipers, simples soldats, ninja avec masque de kabuki, commandos, yakuza, cracheurs de feu, espèce de nains avec des griffes, etc.
Techniquement, c'est un sans faute avec des décors variés et colorés qui fourmillent de détails, de nombreux ennemis à l'écran, le tout sans aucun ralentissement. Franchement, on est pas loin du'un rendu Neo Geo pour le coup ! Les musiques, sans être exceptionnelles pour autant, sont entraînantes et accompagnent bien l'action.
La durée de vie est plus que correcte pour le genre puisqu'il faut à peu près 1 heure pour le finir. Les 8 stages et le bestiaire sont variés et la panoplie de coups suffisamment riche pour que la lassitude ne n'installe pas. Mention spéciale pour la mise en scène des boss, très spectaculaire et d'une classe folle. Les derniers stages ne sont pas foncièrement évidents mais après quelques tentatives on en vient rapidement à bout, d'autant plus que les continues sont illimités (une seule vie par continue par contre). Reste toujours le plaisir de refaire le titre avec un autre perso.
Comme il n'y a qu'un seul plan, l'action n'est pas du tout confuse à l'écran et les hitbox précises... Revers de la médaille, il n'y a pas de mode 2 joueurs (ça aurait été rapidement le bordel en multi à l'écran, même sans friendly fire). Et la censure est passée par là (sang vert), même en version jap...

Bref, un des tous meilleurs beat them all de la console, avec une profondeur de gameplay sidérante et une classe incontestable.

A noter qu'un portage sur Switch devrait sortir courant 2019, avec 2 nouveaux persos, des sprites et des décors retravaillés et un affichage en 16-9 (un peu comme pour Wild Guns).
https://www.youtube.com/watch?v=2gnY-Xhu3qU


Super Turrican (SFC) 16.09.18

Série initiée par Manfred Trenz au tout début des années 1990 sur micro-ordinateurs 8 bits puis sur consoles, on doit cet épisode au studio Factor 5.
Il s'agit toujours d'un run & gun / platformer dans lequel on incarne un space marine. Et pour donner des références un peu plus précises, d'un mix de Contra et de Metroid, car l'exploration y est importante (quoique moins que dans d'autres épisodes de la série).
Notre space marine dispose de 3 armes upgradables (tirs multiples, laser droit, balles rebondissantes), d'un laser beam qui permet de freezer les ennemis et de faire apparaître des plateformes, et de smart bombs. En se baissant, à la manière de Samus Aran, il devient une morphing ball invulnérable (mais assez difficile à contrôler) qui peut aussi larguer des mines. Feature malheureusement sous-exploitée à mon goût...
Techniquement, le titre est assez balèze avec de nombreux éléments affichés à l'écran, des décors qui explosent de couleur. Il n'abuse pas des capacités techniques de la console (quelques utilisations du mode 7 et de multi-scrollings ici et là) mais l'action reste très fluide, sans aucun ralentissement à déplorer.
Les stages se découpent en 3 sub levels et ne brillent pas pas leur originalité : désert volcanique, monde industriel (au beau milieu d'une usine hostile, avec produits chimiques et jet de flammes), niveau enneigé et enfin environnement extra-terrestre, plagiat éhonté d'Alien (d'autres développeurs de JV ont été attaqués en justice pour moins que ça !). Les musiques en Dolby Surround et à base de synthé (made by Chris Huelsbeck) sont vraiment réussies, clairement un des gros points forts du soft.
Le jeu n'est pas très dur, hormis un passage de plateformes assez fastidieux dans le dernier monde qui se passe au pixel près et qui m'a coûté un paquet de vies (et même un continue) ! L'exploration est récompensée avec entre 5 et 10 vies cachées par monde, dont certaines très bien planquées.

Au final, ce Super Turrican reste un bon titre, très réussi techniquement. Par contre, on peut lui reprocher des boss trop faciles (l'Alien final est une grosse blague) et un manque manifeste d'imagination et de personnalité. Je trouve aussi que l'aventure s'étiole un peu sur la durée : si les  premiers mondes sont très sympas à parcourir avec un level design audacieux et de multiples embranchements, les 2 derniers sont trop linéaires et nettement plus bancals. Des contraintes de date de sortie sans doute...
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Lun 1 Oct 2018 - 21:17

Metal Slug 4 (Neo.Geo) 23.09.2018

Après la faillite de SNK, c'est Playmore qui a récupéré les licences phares de la marque et a délégué le développement de ce nouvel opus à Mega Enterprise, une société coréenne. Quelques éléments apportent un léger vent de fraîcheur : 2 persos font leur apparition (Nadia et Trevor), tout comme le Dual Machine Gun et quelques nouveaux véhicules (dont un side-car)... Oui mais malheureusement, ce titre recycle (repompe ?) allègrement de nombreux points des épisodes précédents, dont des skins d'ennemis (les zombies, les pseudos-terroristes du Moyen-Orient, etc.) et des pans entiers de niveaux. Je trouve que la difficulté n'est pas non plus très bien calibrée : les Metal Slugs sont toujours assez exigeants mais ce dernier n'est pas toujours fair-pay, avec certains passages particulièrement putassiers (où on est presque obligé de mourir). Les musiques sont souvent quelconques, un comble pour la série.
Le manque de prise de risque et d'originalité aurait pu flinguer ce titre mais il repose sur des bases suffisamment solides pour qu'on s'amuse malgré tout.
Cela dit, ça reste d'assez loin l'épisode le moins abouti sur Neo Geo, mes préférés restant le X et le 1 (mais le 3, le 5 et le 2 lui sont aussi largement supérieurs).


Blue's Journey (Neo.Geo) 23.09.2018

Blue's Journey est l'un des rares platformers sortis sur Neo Geo et d'ailleurs probablement le seul à ne pas être typé arcade. On y incarne un lutin prénommé Blue dont la mission est de débarrasser la planète Raguy (c'est d'ailleurs le titre du jeu en version jap) de la tribu Daruma, qui pollue et industrialise à foison l'environnement... En quelque sorte, une espèce de Nicolas Hulot qui n'aurait pas abdiqué donc...
Pour mener à bien sa tâche, notre lutin peut sauter sur les ennemis, les lancer les uns sur les autres et les étourdir/tuer à l'aide de plusieurs armes (feuille, bombes "glands" et boomerangs). Un bouton permet également de changer de taille, histoire de se faufiler dans des passages secrets pour récupérer des items, faire le plein de bonus. Revers de la médaille, en taille réduite, il est impossible de tuer les ennemis.
Le titre propose une petite dimension RPG assez sympa : quelques interactions avec des PNJ, et des des magasins où l'on peut faire des emplettes à l'aide de fleurs (la monnaie locale du jeu) afin de mettre la main sur des objets assez originaux (en plus des traditionnels achats de vies ou refill de la barre d'énergie) : un coffre fort pour garder son inventaire après sa mort, des palmes pour progresser plus facilement sous l'eau, des chaussures à crampon pour adhérer à la glace, invincibilité temporaire, guérison d'empoisonnement, etc.
On sent que les développeurs ont puisé dans pas mal d'influences comme Wonder Boy, Alex Kidd ou bien encore Mario (l'arbre à clochettes dont il faut atteindre le sommet en fin de level rappelle furieusement le drapeau de Super Mario Bros.). Mais Blue's Journey parvient malgré tout à avoir une identité propre. Graphiquement parlant, le titre accuse son âge (sorti en 1990) mais les décors sont très colorés et les musiques enjouées et proches d'une qualité CD. Les environnements traversés ne sont pas super originaux (jungle, monde volcanique, marais, ville mécanique, etc) mais ils ont le mérite d'être variés et surtout il faudra faire le choix entre plusieurs chemins, ce qui offre une rejouabilité certaine. Pour voir l'ensemble des 6 stages, il faudra finir le jeu une seconde fois (sachant qu'il faut finir 4 stages pour en voir la fin).
Au final, ce Blue's Journey est un assez bon titre, même si je trouve qu'il fait un peu "tâche" car trop sérieux pour la Neo Geo. Je lui préfère Spinmaster / Miracle Adventure dans le genre action-plateformes pour son fun immédiat et son côté arcade exacerbé, même si ce dernier est vraiment trop facile à finir.
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Dim 7 Oct 2018 - 23:04

Darius II (MD) 07.10.2018

Conversion de l'arcade, ce shmup réalisé par Taito est sorti en 1990. Il accuse son âge malgré une technique plutôt réussie : effets de distorsion et nombreux parallaxes. A noter quand même quelques ralentissements lors de certains passages (assez rares sur MD pour être signalé !).
La série Darius est connue pour son univers aquatique, son ambiance étrange et ses ennemis atypiques, à base de poissons et de crustacés biomécaniques (rascasse, calamar, crabe, tortue, etc.). L'armement n'est pas très original mais la grande force de Darius réside dans les différents embranchements à la fin de chaque stage, un peu comme dans Outrun. Concrètement, on commence par le Soleil puis Mercure (2 choix), Venus (3 choix), la Lune (4 choix), la Terre (5 choix), Mars (6 choix) pour finir par Jupiter (7 choix mais avec plusieurs niveaux identiques). Au final, on a 26 tableaux différents à parcourir. Cette arborescence pousse à refaire le jeu plusieurs fois pour découvrir tous les stages. Autre caractéristique de la série, le message " WARNING! A huge battleship is approaching fast " avant d'affronter le boss de fin de niveau... Dans l'ensemble, les musiques sont assez correctes (elles contribuent à l'ambiance) mais les bruitages assez foireux tapent vite sur le système...
Niveau difficulté, le titre n'est pas évident et il est presque obligatoire de le one-lifer (ou du moins le 1cc) car on perd tout son armement à chaque fois que notre vaisseau est détruit...
Au final, ce Darius II reste un assez bon shoot them up même s'il est très (trop) classique à mon goût. La concurrence étant tellement féroce sur MD en matière de shmup, vous pouvez sans doute faire l'impasse sur ce soft.
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par Geistesblitz le Lun 8 Oct 2018 - 13:50

Merci pour ton mini test.

Je vais être franc : je déteste cette version MD, que je trouve à la fois austère et poussive. J'ai vraiment du mal à m'y mettre...

_________________
avatar
Geistesblitz
Scellé
Scellé

Messages : 2107
Date d'inscription : 28/08/2016
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par salgueiro le Lun 8 Oct 2018 - 22:14

@kurush a écrit:Darius II (MD) 07.10.2018

Conversion de l'arcade, ce shmup réalisé par Taito est sorti en 1990. Il accuse son âge malgré une technique plutôt réussie : effets de distorsion et nombreux parallaxes. A noter quand même quelques ralentissements lors de certains passages (assez rares sur MD pour être signalé !).
La série Darius est connue pour son univers aquatique, son ambiance étrange et ses ennemis atypiques, à base de poissons et de crustacés biomécaniques (rascasse, calamar, crabe, tortue, etc.). L'armement n'est pas très original mais la grande force de Darius réside dans les différents embranchements à la fin de chaque stage, un peu comme dans Outrun. Concrètement, on commence par le Soleil puis Mercure (2 choix), Venus (3 choix), la Lune (4 choix), la Terre (5 choix), Mars (6 choix) pour finir par Jupiter (7 choix mais avec plusieurs niveaux identiques). Au final, on a 26 tableaux différents à parcourir. Cette arborescence pousse à refaire le jeu plusieurs fois pour découvrir tous les stages. Autre caractéristique de la série, le message " WARNING! A huge battleship is approaching fast " avant d'affronter le boss de fin de niveau... Dans l'ensemble, les musiques sont assez correctes (elles contribuent à l'ambiance) mais les bruitages assez foireux tapent vite sur le système...
Niveau difficulté, le titre n'est pas évident et il est presque obligatoire de le one-lifer (ou du moins le 1cc) car on perd tout son armement à chaque fois que notre vaisseau est détruit...
Au final, ce Darius II reste un assez bon shoot them up même s'il est très (trop) classique à mon goût. La concurrence étant tellement féroce sur MD en matière de shmup, vous pouvez sans doute faire l'impasse sur ce soft.


Si je l achète ,c est direct la conversion saturn JAP très très fidèle à l arcade yesss
avatar
salgueiro
Mintissime !
Mintissime !

Messages : 1082
Date d'inscription : 12/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Mar 9 Oct 2018 - 22:27

J'enchaîne les titres moyens en ce moment... Wink

Mugen Senshi Valis (MD) 08.10.2018

Réalisé par Telenet Japan, Valis est tiré d'un manga dans lequel on incarne Yuko. Notre écolière japonaise est armée d'une épée ("Valis") et défouraille des monstres à tout-va. L'aventure qui s'étale sur 7 niveaux commence dans le monde réel (Tokyo) pour basculer ensuite dans un univers beaucoup plus fantastique (volcan, forêt, temple en ruines, etc). Les actions de notre héroïne sont assez limitées : attaques, sauts, et glissades. Les 4 ou 5 armes sont upgradables sur 3 niveaux grace à des power-ups et l'on récolte une attaque spéciale à chaque boss battu (à utiliser avec parcimonie car consommatrice de MP) : bouclier sous forme de dragon de feu, tremblement de terre, tirs de glace, etc.
Les cut-scenes sont assez sympas (même si on est loin de celles des versions PC Engine, support oblige) et les musiques globalement réussies...
Par contre, l'aventure est horriblement linéaire et manque singulièrement de fun. Le schéma est toujours le même : avancer, tuer les monstres, et recommencer, encore et encore... Il n'est pas rare de progresser à l'écran sans croiser un seul ennemi pendant 20-30s et croyez moi, c'est long !!! Le scrolling est assez bizarre, Yuko est placée aux deux-tiers à droite de l'écran (pas évident d'anticiper l'arrivée des streums), l'animation est saccadée, les collisions aléatoires, les sauts peu précis, le framerate poussif, et la stratégie aux abonnés absents (contre les boss, il faut souvent bourriner le bouton d'attaque en espérant que leur barre de vie descendra plus vite que la notre).
Bref, en restant un tant soit peu objectif (je ne suis pas un immense fan de la série Valis, qui manque d'originalité et de personnalité selon moi), ce titre est un action-platformer tout juste moyen. J'enchaînerai prochainement avec Valis III sur MD. Avant éventuellement de me refaire les épisodes PC Engine (il me manque d'ailleurs le 1er opus)... au risque de succomber à une overdose ! :D
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Dim 21 Oct 2018 - 20:40

Valis III (MD) 13.10.2018

On prend les mêmes et on recommence... ou pas tout à fait. Dans cet opus, on peut switcher à loisir entre 3 guerrières. Du coup revers de la médaille, contrairement à l'épisode précédent, l'armement est fixe pour chacune des héroïnes. Le jeu est un peu moins bourrin (j'ai bien dit un peu moins) puisqu'il faut maintenant remplir une barre de charge pour vraiment faire mal aux ennemis, le fait de matraquer le bouton d'attaque ne faisant que peu de dégâts au final... Techniquement, ce Valis a fait un bon en avant avec des graphismes plus léchés et des musiques plus audibles... Oui mais on retrouve malheureusement toujours les mêmes défauts : un manque de prise de risque, du fun aux abonnés absents, une maniabilité laborieuse et des sauts/collisions toujours aussi approximatifs, rendant les phases de plateformes très frustrantes... Celles du niveau de la glace sont d'ailleurs à s'arracher les cheveux !!!


J'ai pas mal dosé la Neo Geo Mini ces 10 derniers jours. J'étais plutôt parti sur la version japonaise à la base pour son design et la présence de Twinkle Star Sprites (seul jeu que je n'ai pas en original dans tout le line-up des 2 versions japonaise & internationale, avec le 1er Metal Slug of course). Mais finalement, j'ai opté pour la version internationale pour son prix (offre à 113€ fdpin sur RushOnGame) et un set de jeux un peu plus équilibré (moins de jeux de baston, tous les Slugs, etc). J'ai pris la console nue (sans manette supplémentaire et sans le cable pour la brancher à la télé), c'était uniquement pour le côté gadget et jouer en mode casual, quand j'ai 10-15 minutes à perdre, et/ou pour voir la fin de certains jeux (grâce à la présence de 4 slots de sauvegarde par titre) que je n'aurais jamais eu la patience de finir sur la Rolls (Crossed Swords typiquement !). Pour joueur en solo "sérieusement" ou faire des sessions avec des potes, rien ne remplace le support d'origine !
Agréablement surpris par la qualité d'image et du son, la finition de la mini borne est plutôt correcte avec la présence d'une LED bleue assez classe autour du stick. La disposition des boutons rend les sessions longues laborieuses (attendez vous à des crampes) et sortir des manips complexes dans des jeux de baston techniques (à la KoF ou Markof) relève souvent de la gageure... Dommage qu'il n'y ait pas de micro-switch sur le stick. Et gros carton rouge concernant l'absence de batterie interne qui fait de cette Neo Geo Mini une console "transportable" au mieux, mais certainement pas une portable... J'allais oublié également, les jeux sont censurés (pas de sang, etc), grossière erreur !!!
Au final, cette mini console/borne s'avère plutôt sympa pour jouer à la cool en mode casual mais cela reste un gadget. SNK a fait le choix de la facilité en s'orientant vers un produit plutôt grand public (avec ses avantages et ses inconvénients) mais je reste persuadé qu'il y avait beaucoup mieux à faire pour combler les fans invétérés de la marque, un bartop par exemple... Je reste malgré tout satisfait de cet achat, c'est cool de voir un produit officiel SNK sortir en 2018.

Pour ceux qui hésitent entre les 2 versions, voici les exclus pour chaque :

Mini Jap
Aggressors of Dark Kombat
Alpha Mission II
Burning Fight
Cyber-Lip
Ninja Commando
Real Bout Fatal Fury 2 : The Newcomers
The King of Fighters '94
The King of Fighters '96
The King of Fighters '99
The King of Fighters 2001
The King of Fighters 2003
The Last Blade
Top Hunter : Roddy & Cathy
Twinkle Star Sprites

Mini Internationale
3 Count Bout
Blue’s Journey
Crossed Swords
Football Frenzy
Ghost Pilots
King of the Monsters
Metal Slug 4
Metal Slug 5
Metal Slug X
Last Resort
Magician Lord
Mutation Nation
Robo Army
Shock Troopers

Metal Slug (Neo Geo Mini) 13.10.2018

Je ne suis pas prêt psychologiquement à lâcher 10-15k€ pour la version jap AES originale donc je me contenterai d'y jouer sur Neo Geo Mini pour le moment ! Cool
Pas loin de penser que le premier Metal Slug reste l'un des tous meilleurs (sinon le meilleur) de la série. La réalisation magistrale, la patte graphique, l'humour, les armes et les tanks sont déjà là. Certes, le jeu est linéaire (pas de chemins multiples) mais les niveaux sont très variés. La progression est sans doute plus facile que dans les épisodes qui suivront et le titre est court mais la replay-value est quasiment infinie. Et j'apprécie le fait qu'il ne parte pas dans tous les sens, contrairement aux épisodes suivants avec les aliens, les zombies, les crustacés géants et autres plantes carnivores...

Art of Fighting (Neo Geo Mini) 14.10.2018


Le premier jeu que j'ai vu tourner sur la Rolls il y a plus de 25 ans et quelle claque !!! Les zooms, l'ambiance des stages et les musiques, les combattants ultra-classes qui évoluent au fur et à mesure des rixes (les visages qui se tuméfient, les lunettes qui volent suite à un impact au visage, etc), le mode histoire étonnamment scénarisé pour un jeu de baston, il n'y a pas grand chose à jeter en toute sincérité... hormis peut-être le fait de ne pouvoir jouer que Ryo et Robert en mode histoire...
Typiquement le genre de jeux à doser sur le support original... Sur la Neo Geo Mini, je réussis à sortir au mieux le Haoh Shoko Ken 1 fois sur 2 ! :D

Last Resort (Neo Geo Mini) 20.10.2018

Un des shmup cultes de la Neo Geo, et accessoirement le premier sorti sur ce support si je ne dis pas de bêtises. Inspiré d'Akira, il brille par son univers apocalyptique et son souci du détail : les voitures qui défilent sur l'autoroute lors du premier niveau, les pilotes qui s'éjectent quand on détruit les vaisseaux ennemis, etc. Les couleurs sont particulièrement bien choisies et certains stages sont de véritables tableaux (les 2 premiers notamment). Le gameplay à la R-Type avec le module nécessite un certain temps d'apprentissage. La difficulté est vraiment corsée puisqu'on reprend en début de stage à chaque vie perdue. On peut chipoter en lui reprochant sa faible durée de vie (seulement 5 stages, avec un 2nd loop obligatoire pour voir la vraie fin) mais son ambiance fantastique justifie l'achat.

Crossed Swords (Neo Geo Mini) 20.10.2018

Un titre assez atypique, dans lequel on incarne un chevalier vu de de dos, par transparence. Les commandes sont assez basiques : garde haute, garde basse, straff vers la gauche & vers la droite, et quelques attaqués spéciales... Le tout est ultra répétitif, tout comme les ennemis d'ailleurs. La dimension RPG est assez sympathique (on monte de niveau et on récupère de l'argent qui peut être dépensé chez un marchand afin d'upgrader ses armes, de remonter sa barre de vie) et l'ambiance médiévale teintée d'heroic-fantasy est vraiment plaisante. La durée de vie est conséquente pour un titre arcade (comptez une bonne heure et demie, avec plusieurs embranchements possibles) mais la difficulté est redoutable ! Pas un indispensable mais un soft à essayer au moins une fois.

Metal Slug 5 (Neo Geo Mini) 21.10.2018

Après un épisode 4 bien terne, ce Slug 5 vient relever le niveau et apporte quelques nouveautés, comme la glissade. Les environnements sont dépaysants : escapade en canoë dans la forêt amazonienne, progression dans un temple aztèque (ou inca ?), course en Fiat 500 customisée, etc. Contrairement au 3ème opus, cet épisode a aussi le bon goût de ne pas jouer la carte de la surenchère. Bref, un épisode dans la lignée de ses illustres prédécesseurs, même s'il n'égale pas le X, le 1 ou encore le 3.

Metal Slug 3 (Neo Geo Mini) 21.10.2018  

Objectivement un des meilleurs épisodes de la série, avec des situations variées, de multiples embranchements. Mais le tableau est un peu terni par un dernier stage interminable, qui casse le rythme du jeu selon moi...
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Kurush

Message par kurush le Dim 4 Nov 2018 - 15:29

Teenage Mutant Hero Turtles II : The Manhattan Project (FC) 28.10.2018

Fini avec un ami dimanche dernier. L'aventure commence sur une plages foridienne, sur laquelle se prélassent nos tortues en compagnie d'April O'Neil, pour des vacances bien méritées. Cette gourde a encore trouvé le moyen de se faire kidnapper par Shredder et le Foot Clan, c'est donc reparti pour un tour !
Techniquement, le titre impressionne avec des environnements fouillés, des arrière-plans détaillés. Il est sorti en fin de vie de la console, qui crache clairement ses tripes, avec du clipping et la disparition temporaire de certains sprites... Les musiques sont dynamiques à souhait et soulignent parfaitement l'action à l'écran. Les stages sont plus variés que la moyenne : plage, séquence de surf, sous-marin, égouts, technodrome, etc... La durée de vie est conséquente (une bonne grosse heure pour le terminer) avec 8 longs stages jalonnés de nombreux boss et sous-boss, et des parts de pizza réduites à la portion congrue. Pour une fois, toutes les tortues sont intéressantes à jouer et on ne se battra pas en mode 2 players pour incarner Donatello ! Le gameplay est hyper efficace, à base d'attaques sautées et de coups spéciaux (différents pour chaque tortue).
Bref, un des meilleurs beat them all sur Famicom mais peu connu dans nos contrées car uniquement sorti au Japon et aux USA.
avatar
kurush
Used
Used

Messages : 428
Date d'inscription : 25/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum