Le Deal du moment : -40%
Nike Sportswear Phoenix Fleece – Pantalon ...
Voir le deal
35.97 €

Votre bilan gaming 2021

Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Votre bilan gaming 2021

Message par Richter Ven 17 Déc 2021 - 22:52

Allez, c’est l’heure du petit bilan annuel !

Quelles ont été vos meilleures expériences vidéoludiques durant cette année ? Les jeux qui vous ont laissé de marbre ? Et ceux qui vous ont particulièrement déçus ?

Pour ma part :

- Les tops :

La plus agréable découverte a certainement été Huntdown. S’inspirant de Rolling Thunder et Elevator Action Returns, c’est l’un de ces jeux qui prouvent que cette génération est capable de transcender les modèles dont elle s’inspire. Rien n’est à jeter dans ce titre, l’ambiance est géniale, le gameplay impeccable et la difficulté parfaitement calibrée. Chaque boss est unique et intéressant, on ne s’ennuie jamais.

No More Heroes III m’a également donné pleine satisfaction. En tant que fan de la série, j’apprécie ce titre pour ce qu’il est : un jeu plein de défauts (techniques notamment) mais très fun et qui assume totalement son côté élitiste déjanté, quitte à laisser la moitié des joueurs sur le bord de la route. Un vrai, un pur No More Heroes, comme on les aime (ou pas).

Votre bilan gaming 2021 Wp974010

Ninja Gaiden Master Collection m’a permis de découvrir cette série, au travers des épisodes Sigma. Les 2 premiers volets m’ont vraiment plu, au point d’avoir presque envie d’acquérir une X Box Series X juste pour pouvoir goûter aux superior versions, dans les meilleures conditions possibles.

Dolphin Blue s’est révélé être le run’n gun que j’espérais. Malgré quelques défauts, il a pour lui un sens de la mise en scène et un côté épique qui font mouche. Testé assez rapidement en début d’année, je suis en train de le creuser.

Metroid Dread et Ori and the Blind Forest, sans forcément parvenir à détrôner les meilleurs représentants du genre, se sont eux aussi montrés à la hauteur de mes attentes. Même chose pour Demon Front, très bon slug-like dont seule l’ambiance ne m’a pas franchement emporté.


- les jeux sympa mais pas inoubliables :

Aggelos, Fight’n Rage et Rolling Thunder 3 tombent dans cette catégorie. Ce sont indéniablement de bons jeux, mais auxquels il manque, à mon goût, un ingrédient pour vraiment sortir du lot.

Bloodstained : Curse of the Moon 2 est un cas un peu particulier : c’est un très bon jeu rétro, mais gâché par une gestion de la difficulté qui le rend frustrant et irritant, c’est vraiment dommage.

Votre bilan gaming 2021 20200710


- Les flops :

Panzer Dragoon (Switch), Hyper Light Drifter, Hotshot Racing et Panzer Paladin me viennent à l’esprit. Pas grand-chose à dire sur ces titres, auxquels j’ai si peu accroché que je n’y ai de toute façon pas joué bien longtemps. Curieusement, Ori and the Will of the Wisps m’a vite perdu également.


Voilà, à part ça cette année j’ai refait pas mal de titres que j’avais appréciés mais que je n'avais terminés qu'une seule fois (où auxquels je n'avais pas rejoué depuis très longtemps). Pas de revirement particulier, à part la révélation que j’ai eue concernant Breath of the Wild, qui est passé du statut de « bon jeu » à celui de « chef d’œuvre ». Et la confirmation que, décidément, Thumper et Ikaruga méritent eux aussi ce titre !

_________________
2>x crew
Richter
Richter
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 6614
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par snkspirit Sam 18 Déc 2021 - 9:48

Pour ma part pour les jeux que j'ai bien aimé cette année, ceux qui me viennent en tête sont persona scamble que j'ai beaucoup aimé car cela m'a replongé direct ans l'ambiance du 5. Pour moi c'est mon titre e l'année.
Il y a aussi le dernier resident evil (village) que j'ai bien aimé mais je lui trouve son prédécesseur un poil mieux...
Coté bonne surprise le titre brigandine sur ps4 m'a accroché (tout comme sa jaquette magnifique.

Coté jeux sympa mais pas ultimes non plus je caserais ghost of stushima, un assassin screed a la sauce samurai et Immortals Fenyx Rising.

Je me suis replongé aussi dans l'univers dark souls en attendant le prochain fromsoftware et cela m'a permis de refaire le 3 avec tous les DLC dont le dernier "la cité enclavée" en français est très bon et nous livre quelques éléments supplémentaires sur l'univers de cette série ultime.

_________________
Y'a pas de pierre dure, que des bras mous !!!
Votre bilan gaming 2021 1568904079-latest
snkspirit
snkspirit
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 8459
Date d'inscription : 28/06/2017
Age : 44
Localisation : Attention d'Angers (49)

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Richter Sam 18 Déc 2021 - 10:03

Tu pourrais m'en dire un peu plus sur ce qui t'a plu ou déplu concernant Ghost of Tsushima stp ? Il me tente bien a priori.

_________________
2>x crew
Richter
Richter
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 6614
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Tonio72 Sam 18 Déc 2021 - 10:44

Salut Richter, c'est cool que tu aies apprécié No More Heroes 3.
Malgré les critiques très négatives je me suis quand même lancé dedans et j'ai passé un super moment.
Je pense que le monde ouvert c'est un troll tellement c'est vide et laid mais les combats sont top, les mini jeux bien fun et la mise en scène déjanté m'a conquis. Bref un bon jeu qui ne mérite pas les critiques de merde qu'il a eu.
Tonio72
Tonio72
Near-mint
Near-mint

Messages : 847
Date d'inscription : 26/10/2015
Age : 39
Localisation : Sarthe

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Richter Sam 18 Déc 2021 - 11:16

Hello Tonio, je peux comprendre les critiques négatives car il y a objectivement des choses à redire, en plus du fait que ce jeu ne s'adresse clairement pas à tout le monde. Mais c'est ce dernier point qui me réjouis : pas de compromis, pas de besoin maladif de fédérer à tout prix, le jeu déballe son extravagance et s'en balek du reste :D
Dans un monde aseptisé et normalisé à outrance, ça fait du bien !

_________________
2>x crew
Richter
Richter
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 6614
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par snkspirit Sam 18 Déc 2021 - 12:28

Richter a écrit:Tu pourrais m'en dire un peu plus sur ce qui t'a plu ou déplu concernant Ghost of Tsushima stp ? Il me tente bien a priori.

Alors, déjà le jeu est très beau et le fait de parcourir un monde ouvert au japon féodal est très rafraichissant (pour moi).
Niveau histoire même si l'invasion d'une ile japonaise est un bon support pour un jeu , on tombe malheureusement dans un stéréotype de la vengeance vu et revu dans bon nombres de productions. Pour ma part les histoires secondaires sont bien plus intéressantes et intenses que l'histoire principale et je me suis vite retrouvé a expédier les phases de cette dernière (qui se résume le plus souvent a détruire des bases ennemies) pour pouvoir poursuivre les quêtes annexes.
Niveau gameplay le combat au katana est plutôt cool mais malheureusement il devient complètement inutile tout comme l'infiltration dès lors que l'on a en sa possession les bombes a la poudre noir car il suffit juste de regrouper tous les ennemis d'une base pour faire mouche en un coup avec une simple bombe....
Bref pour moi un bon jeu mais clairement pas un révélation.


_________________
Y'a pas de pierre dure, que des bras mous !!!
Votre bilan gaming 2021 1568904079-latest
snkspirit
snkspirit
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 8459
Date d'inscription : 28/06/2017
Age : 44
Localisation : Attention d'Angers (49)

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Richter Sam 18 Déc 2021 - 13:04

Ok merci !

L'ambiance a l'air vraiment cool en effet. C'est étonnant que les quêtes annexes prennent le pas sur le scenario principal...

Je pense le prendre quand je finirai par mettre la main sur une PS5 (ce qui n'est pas pressé non plus).

_________________
2>x crew
Richter
Richter
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 6614
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par snkspirit Sam 18 Déc 2021 - 20:32

Oui c'est un bon jeu, mais c'est du copié collé de assassin's creed 2 qui en 2009 faisait déjà la même chose...

_________________
Y'a pas de pierre dure, que des bras mous !!!
Votre bilan gaming 2021 1568904079-latest
snkspirit
snkspirit
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 8459
Date d'inscription : 28/06/2017
Age : 44
Localisation : Attention d'Angers (49)

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Richter Dim 19 Déc 2021 - 16:26

D'autres retours sur cette année ? C'est toujours sympa d'avoir des retours d'expériences.

_________________
2>x crew
Richter
Richter
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 6614
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Skate Dim 19 Déc 2021 - 22:11

Yosh!

Allez, à mon tour Smile

Une année que je qualifierai d'assez "pauvre" en terme de nombre de jeux terminés, d'une part par un cruel manque de temps mais aussi (et probablement surtout) car j'ai surtout fait des jeux assez longs et donc forcément plus chronophages.

Commençons par les top de cette année 2021 :

- Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster  (Nintendo Switch) et Persona 3 Portable (PSP).
Cela faisait un moment que je n'avais pas refait d'incursion dans cette licence, le dernier en date étant Shin Megami Tensei IV il y a plus de 6 ans. Un titre qui m'avait laissé de très forts souvenirs et qui a vampirisé plus de 150h de ma vie sans forcer. Quant à Persona, le dernier fait a été P4 Golden sur Vita il y a peut être 7 ans, qui m'avait subjugué lui aussi et qui m'avait lui aussi soutiré quelques 180h de jeu. Si je n'ai clairement pas mis autant de temps dans leurs aïeuls cette année, je n'en ai pas tiré moins de plaisir pour autant. Je suis toujours aussi admiratif de la qualité de cette série qui ne me déçoit décidément pas et qui, avec le temps, correspond de plus en plus à ce que je recherche dans un J-RPG "à l'ancienne".

- Undertale (PS4). Un jeu que je voulais là aussi faire depuis des années et auquel j'ai enfin pris le temps de jouer cet automne. Une grosse, très grosse claque, à (quasiment) tous les niveaux. Outre son excellente qualité d'écriture, son gameplay aux petits oignons, son OST dingue et son ambiance, c'est surtout son discours très méta sur le medium que j'ai trouvé particulièrement juste et toujours d'actualité autant de temps après sa sortie.

- Hyper Light Drifter (Nintendo Switch). Au contraire de toi Richter, ça a été un gros coup de coeur. Malin dans son level design (en particulier sa façon de cacher les secrets et d'aiguiller "l'air de rien" le joueur), hyper solide sur tout ce qui concerne les combats dont les feedbacks réussissent à retranscrire parfaitement leur violence assez crue, éthéré dans sa DA comme dans son propos et surtout stimulant comme rarement un jeu a pu l'être avec moi, Hyper Light Drifter est pour moi une réussite totale.

- the TakeOver (Nintendo Switch). Un Beat'em up 2D dans la droite lignée de nos gloires d'antan et que j'ai adoré. Riche dans son gameplay et disposant d'une patate d'enfer, the TakeOver réussit surtout avec brio à "ramener" du passé tout ce qui faisait le sel des beat de la période 16 bits. Contrairement à un Streets of Rage 4 ou un Fight'n Rage qui font évoluer le genre en retransposant en 2D les codes des beat modernes comme Bayonetta ou DMC5 avec une forte emphase sur les combos et le flow des joutes, the TakeOver lui cherche "juste" à dépoussiérer une recette d'antan avec des mécaniques un peu plus actuelles et une prise en main plus souple, tout en en conservant l'essence. Cela passe bien entendu par le gameplay, "rigide" jusque ce qu'il faut, avec les codes du genre respecté à la lettre (enchaînement de coup en hit stun, choppe en s'approchant d'un gars, armes à ramasser, etc.) mais en amenant quelques petits twists fort bien sentis comme par exemple la possibilité de tirer de base avec une arme à feu spécifique à chaque personnage et que l'on peut recharger en trouvant des munitions dans les niveaux ou encore quelques variations de rythme avec des passages en caisse ou en avion à la façon d'un OutRun ou d'un After Burner ou encore un niveau rempli de mutants que l'on va dézinguer à coup de fusil d'assaut dans un déluge gore jouissif. Les feedbacks tant visuels que sonores sont juste parfaits et, couplé à son excellente OST à laquelle ont participé notamment Yuzo Koshiro ou Little V Mills, contribue à dynamiser encore plus les parties. Seule sa DA finalement pourra diviser. Très kitsch, avec un aspect proche d'un Mortal Kombat old school (mais en bien plus beau et en vraie 3D), elle pourra faire hausser un sourcil soucieux aux curieux. Pour ma part, j'y adhère totalement et je trouve qu'elle colle complètement au délire. On sent que les devs ont joué et aimé les grands classiques du genre, se sont fait plaisir et ont tout donné pour rendre une copie qui, si elle n'est clairement pas parfaite, transpire de bonne volonté et d'amour pour le genre. Si on me demande un jour de conseiller à quelqu'un un jeu pour "découvrir les beat'em up d'antan", clairement je lui indiquerai ce jeu.

- Golf Story (Nintendo Switch) : Un très bon golf-RPG dans la veine de ce qu'a pu proposer Camelot Software sur GBC ou GBA avec les Mario Golf à l'époque. C'est frais, coloré et à jouer c'est du petit lait (malgré quelques rares petites imprécisions parfois, notamment dans l'appréhension des distances). Mais surtout, c'est particulièrement drôle et bien écrit. Le scénario en lui même n'est pas d'une originalité folle, puisqu'on joue un quidam qui veut devenir champion de golf, mais il se démarque nettement par un humour absurde et souvent ultra caustique, n'hésitant pas à gentiment tacler le joueur ou à se moquer des codes du JV. A côté de cela, c'est aussi un vrai bon jeu de golf orienté arcade, avec des parcours franchement chouettes et distillant au fur et à mesure de nouvelles idées de level design plutôt malines. Seule (grosse) ombre au tableau : l'OST est d'une platitude effarante. Les effets sonores claquent bien et n'ont rien à envier à ceux d'un Big Tournament Golf (même si un cran en dessous), mais niveau composition musicale, c'est au ras des paquerettes... conseil : tournez le volume des musiques à zéro, gardez les effets et mettez vous une bonne zik de vôtre cru à côté.

- Metal Gear Solid 4 Guns of the Patriot (PS3) . Sans aller jusqu'à dire que j'en suis un fan inconditionnel j'apprécie particulièrement le travail d'Hideo Kojima et de (feu) sa licence Metal Gear Solid. Mais au même titre que la série MegaTen, ce sont des jeux que j'étale beaucoup dans le temps Laughing . Ainsi si j'ai fait le premier quand j'étais gosse avec mon meilleur ami sur PS1 et the Twin Snakes sur NGC relativement proche de sa sortie, j'ai attendu 2014 pour faire le 2ème et 3ème épisode dans leur compilation HD sur PS Vita. Deux titres que j'avais adoré, soit dit en passant. 7 ans plus tard, je me suis donc enfin fait ce quatrième épisode que j'ai là aussi beaucoup apprécié. Cet épisode est réputé pour être le plus opaque et surtout le plus refermé sur les "fans" de la licence. Comprendre : si tu n'as jamais touché un MGS de ta vie, tu vas en chier. Mais force est de constater que malgré l'ancienneté de mes souvenirs, je n'ai eu aucun mal à me plonger dans l'univers et l'histoire du jeu, ce dont j'ai été agréablement surpris. Bien sûr, il y a bien quelques trucs par ci par là à côté desquels je suis passé et j'ai sans aucun doute loupé 99% des éventuels easter eggs mais dans l'ensemble, j'ai très bien accroché au jeu. Je pensais aussi qu'il allait m'être difficile de le finir du fait de sa réputation de "film interactif" avec des cutscenes outrageusement longue et fréquentes, mais il n'en a rien été. Alors oui, il est à la hauteur de sa réputation et finir le jeu sur une cutscene de 2h dont la moitié en post credit, ça fait drôle, pour autant, cela ne m'a jamais vraiment dérangé pour l'apprécier, même si cela a représenté quand même un certain handicap "organisationnel" puisqu'il fallait que je m'aménage des plages horaires suffisamment longues à chaque fois pour y jouer pour avoir le temps de tout voir. Du reste, c'est toujours du grand art en terme de game design, avec quelques idées complètement folle, comme cette poursuite en moto au chapitre 3 mêlant à la perfection cinématique et gameplay sans avoir recours aux artifices de QTE habituels ou bien encore quelques autres portions bien senties mais que je ne détaillerai pas pour éviter tout spoil. Un excellent jeu donc Smile . Bon, ben à dans 7 ans pour le 5 maintenant mrgreen .

- Resident Evil 2 (Emulation NGC sur PC avec le mod texture HD).
Après avoir fait son remake l'an passé (que j'avais adoré), j'ai décidé cet automne de me faire l'original. J'ai néanmoins fait quelques concessions à l'accessibilité en y jouant sur PC via l'excellent mod ajoutant des textures HD et faisant tourner le jeu sous une version modifiée de Dolphin. J'y ai donc joué en émulation, avec tout le confort que cela suppose (save state notamment), à la manette Xbox Elite et en mode rookie histoire de parfaire le tout mrgreen . Autant dire absolument pas dans les conditions "d'époque" ni même dans celles d'un survival horror au sens large. Pour autant, cela ne m'a pas du tout empêché de profiter du jeu. En réalité, je connaissais déjà bien le jeu avant de m'y lancer, en ayant vu un nombre de speedrun et de longplay assez nombreux. Cette partie était finalement plus une "ballade dans un musée" pour admirer la construction du jeu en lui même plutôt que pour vivre l'aventure qu'il avait à me proposer. Ainsi, au même titre qu'un magicien apprenant à décortiquer le tour d'un collègue en le voyant, je me suis beaucoup amusé à voir comment avait été designé le jeu, ses ficelles, ses mécaniques, son rythme, sa façon de générer du stress et de la peur, etc et surtout comment cela avait été transposé dans son remake. Bref, une analyse sans doute très scolaire mais qui n'en était pas moins intéressante.

- Pandora's Tower (Wii)
Un action RPG que j'avais acheté à sa sortie, intrigué par sa proposition particulièrement singulière à l'époque. Après un cataclysme dans la cité impériale généré par sa dulcinée à l'occasion d'une grande célébration du fait d'une malédiction la transformant en monstre, Aeon est forcé de fuir son pays avec sa promise. Le couple accompagné d'une mystérieuse sorcière les ayant aidé à fuir se dirige vers les tours de Pandore, un gigantesque édifice suspendu par des chaînes titanesque au dessus d'un précipice créé des dizaines d'années plus tôt à la suite d'un autre cataclysme. Dans ces tours se cachent des gardiens dont la chair, quand elle est ingérée, doit permettre de lever la malédiction touchant la jeune fille. Le joueur est donc mis aux commandes du jeune chevalier qui va devoir triompher de chaque tour et de chaque gardien qui l'habite pour rapporter à sa fiancée leur chair encore chaude et palpitante afin que celle ci la mange et ne guérisse peu à peu. Mais malgré ses efforts, la malédiction avance inexorablement et le jeune guerrier doit ramener également régulièrement de la chair de monstre à sa chère et tendre afin de ralentir sa monstrueuse transformation. Derrière ce pitch passablement glauque se cache surtout un A-RPG ultra efficace dans lequel l'influence d'un certain Zelda et de Demon's Souls se fait grandement sentir, que ce soit dans sa philosophie de jeu ou son level design. S'ajoute à cela un petit côté "dating sim" où le joueur pourra offrir à sa fiancée divers cadeaux afin de faire grimper une jauge d'amitié de lien qui aura un impact sur la fin du jeu. L'écriture très soignée et économe va grandement contribuer à l'ambiance de ce huis clos morose et malsain où les relations sont régulièrement brouillée, mêlant érotisme ingénu et violence macabre. Un très bon jeu qui m'a particulièrement marqué cette année.

- Outer Wilds (PS4)
Tout a déjà été plus ou moins dit à propos de ce jeu, y compris par moi, en particulier dans ton topic Richter. Le plaisir de la découverte étant l'un des principaux moteurs du jeu, je n'en dirai pas plus ici et vous inviterai seulement à jouer à cette petite merveille. Sa réputation n'est clairement pas volée.

- Doki Doki Litterature Club (Nintendo Switch)
Un visual novel particulièrement malin, cachant très bien son jeu et jouant lui aussi à fond la carte du discours meta sur le medium JV, au même titre qu'Undertale précédemment cité. Au même titre qu'Outer Wilds, le sel du jeu tient dans son effet de surprise et le plaisir de le découvrir. Aussi m'arrêterai-je là et concluerai-je simplement en disant qu'en dépit de sa jaquette toute mimi de jeu de drague niais, son PEGI 18 n'est clairement pas là pour la décoration. Sur ce, bon jeu Wink .

- Akumajou Dracula X Chi No Rondo (PCE CD, via l'émulateur Ootake)
j'avais fait il y a quasiment 10 ans son remake PSP en 3D moche que j'avais proprement détesté. C'était mou, pas beau et inintéressant à jouer. Je n'avais d'ailleurs pris ce remake que pour pouvoir jouer à Symphony of the Night sur la portable de Sony. Je n'avais alors jamais donné sa chance à son aïeul. Un retard rattrapé cette année à l'aide de l'émulateur Ootake qui m'a permis de jouer avec mon CD (qui est aussi mon seul et unique jeu PCE), à défaut de pouvoir le faire sur une machine d'origine, n'ayant pas envie d'investir dans une machine onéreuse et à la fiabilité pouvant être vacillante pour un seul jeu.
Une expérience qui fut particulièrement convaincante et qui place aujourd'hui cet opus à la première place du podium, juste à côté de l'opus famicom d'origine. C'est beau, nerveux, bien rythmé, l'OST tabasse, le level design est grandiose et le gameplay est un véritable bijou de précision et de souplesse. Un très, très grand jeu qui n'a, lui non plus, pas usurpé sa réputation.

- Astro's Playroom (Playstation 5)
Premier et encore à l'heure actuelle seul "vrai" jeu PS5 que j'ai terminé. Une réussite totale, comme son prédécesseur qui réussit également à être autant une véritable vitrine technique des possibilités de la machine ainsi qu'un vibrant hommage à toute l'histoire de la machine de Sony. Une vraie petite pépite que je ne peux que vous recommander de faire avant d'entamer tout autre jeu PS5.

- Descenders (Xbox Series X)
Je ne sais pas vous, mais j'ai une affection toute particulière pour ces jeux de sport extrême de la fin 90, début 2000, au feeling très arcade et aux sensations de vitesse grisante. 1080, Wave Race ou encore Tony Hawk's Underground sont des noms qui ont bercé ma jeunesse et mon adolescence. Bien des années après, alors que ce style de jeu est totalement passé de mode, la flamme s'est vue raviver grâce à deux titres : Trials Evolution sur Xbox 360 et Trackmania Canyon sur PC. Des jeux au feeling là encore très arcade, l'un basé sur des séquences plutôt orientés plate forme, l'autre avant tout basé sur une exécution minutieuse, toute en souplesse, en drift et en vitesse pure. Autant de sensations que je ne pensais plus retrouver que dans ces rares titres, jusqu'à ce que je tombe sur ce Descenders. Présenté par ses développeurs eux même comme un "Rogue bike", Descenders est un jeu de VTT où le but est simple : arriver en un seul morceau en bas de la piste. Pour se faire, le joueur devra traverser 4 zones composées de pistes générées semi aléatoirement et dont il devra triompher pour arriver jusqu'à la "bosse de fin" qui, une fois vaincue, lui octroiera le droit de passer à la zone suivante. Le joueur démarre avec 4 points de vie. Une chute peut en enlever un, voire plus selon la violence et la vitesse à laquelle notre cycliste se gauffre. Une fois les PV à zéro, on recommence à la toute première zone. Durant notre parcours, en faisant des figures, on pourra débloquer un certain nombre d'acolytes, octroyant divers bonus comme une meilleure adhérence, moins de risque de tomber à la réception d'un saut, etc. A chaque circuit, un objectif facultatif sera également donné au joueur. Le remplir lui donnera un PV supplémentaire. Un rogue bike quoi mrgreen . Mais plus que sa formule aussi originale qu'efficace, ce qui rend surtout Descenders jouissif, ce sont les sensations manette en main, qui font une parfaite synthèse entre tous ces jeux chers à mon coeur précédemment cités : vitesse, souplesse des contrôles, figures, précision, ... le tout accompagné d'une playlist Drum'n Bass chill et posée finissant de parfaire cette sensation de flow incroyable manette en main. C'est ma drogue dure de cette fin d'année.

- Metroid Dread (Nintendo Switch)
Je ne vais pas réécrire tout ce que j'avais déjà dit sur ton topic Richter ^^ . Ce jeu est l'un de mes plus gros coup de coeur de cette année et je ne me remets toujours pas du plaisir de jeu que j'ai pu éprouver à simplement prendre en main les mouvements de Samus tellement ceux ci étaient jouissifs manette en main. Quelle claque!

- To the Moon (PC)
Vous êtes vous déjà posé la question de savoir comment pourrions nous améliorer la fin de vie des gens? Moi tous les jours, car c'est mon métier. Mais il semble que ce soit aussi le cas des héros de ce jeu, travaillant pour une grande entreprise qui propose aux gens au crépuscule de leur existence de modifier leur souvenir afin qu'ils puissent réaliser leur plus grand rêve. Ce soir, c'est un vieillard dans une grande maison isolée qui a fait appel à l'équipe que le joueur va incarner. Son rêve? Aller sur la lune.
Va alors s'ensuivre une aventure narrative à l'écriture soignée, tantôt drôle, souvent touchante, juste quasiment en toute circonstance et qui n'hésite pas à aborder moult sujets rarement abordés dans le medium, pour se conclure sur un final d'une rare puissance et particulièrement émouvant. Malgré quelques ratés dans son gameplay qui manque parfois de précision (le jeu a été développé sous RPG Maker), To the Moon est un jeu véritablement à part et est également pour moi un formidable objet de réflexion sur la fin de vie mais aussi sur la place que peuvent avoir les jeux vidéos pour sensibiliser les gens à ce genre de sujets.

- Ori and the Blind Forest et Ori & the Will of the Wisps (Nintendo Switch)
Peut être pas les plus grandes claques vidéoludiques de l'année pour moi mais incontestablement des titres sur lesquels j'ai passé un très bon moment. Je retiendrai surtout de ces deux jeux leurs phases de plate formes souvent bien senties et surtout jouissives à parcourir manette en main, plus que ses autres systèmes de gameplay (combat, aspect RPG) plutôt dispensable et sa narration malheureusement assez maladroite, malgré quelques passages particulièrement réussis et émouvants.

- Dead Cells (Nintendo Switch)
ENFIN! J'ai ENFIN fini ma première run cette année!! Quel pied! Bon sinon rien de plus à ajouter, Dead Cells c'est toujours autant de la balle depuis 2018 que je me casse les dents dessus mrgreen

- Red Dead Redemption (PS3)
Cela faisait des lustres que je n'avais pas joué à un open world de chez Rockstar. Le dernier en date étant San Andreas, que j'avais fait quand j'étais au collège, dire à quel point ça remonte... J'ai jamais été un fan inconditionnel de la firme au grand R, pas par désintérêt, mais parce que je n'avais jamais vraiment pris la peine d'accorder de l'attention aux jeux de la firme. J'avais bien fait Max Payne 3 (que j'avais adoré), mais ça s'était arrêté là. Profitant de mon confinement forcé de fin 2020 (merci la COVID...) je me suis lancé dans ce jeu que d'aucun qualifierait de mythique. L'avantage de faire un jeu près de 10 ans après sa sortie, c'est qu'au moins on est pas parasité par la hype qui entoure sa fenêtre de sortie. Et le verdict est sans appel : 10 ans après sa sortie, cela reste toujours un titre aussi solide. Malgré des aspects de game design ayant bien évidemment vieillis, en particulier en terme de rythme et de progression dans les missions, toujours calquées plus ou moins sur le même modèle, Red Dead Redemption n'en reste pas moins un jeu profondément marquant et dont je garderai d'excellents souvenirs. Mieux encore, il a réussit l'exploit de me donner envie de m'essayer au deuxième opus, ce à quoi je m'étais jusque là parfaitement refusé au vue de tout ce que j'avais pu en lire, voir et entendu.

Firewatch (PC)
Un jeu d'aventure narrative dont, honnêtement, je n'attendais pas grand chose mais qui a réussi à me prendre par surprise. Sans aller jusqu'à dire que c'est mon jeu de l'année (ce qu'il n'est clairement pas), Firewatch n'en reste pas moins un jeu plutôt malin dans sa construction et dont j'aime me remémorer ses quelques petits instants, ses quelques petites fulgurances, jamais révolutionnaires, mais très souvent marquantes. Ce, même plusieurs mois après l'avoir fini. Firewatch fait typiquement partie de ce genre de jeu qui, sur le coup, ne font pas de vague, mais qui savent parfaitement se rappeler à ton bon souvenir au moment où tu en as besoin.

- A Short Hike (Nintendo Switch)
Un petit jeu de plate forme dans un open world aux proportions très modestes, préférant au gigantisme des gros AAA sans substance une économie de moyen salutaire, mis à l'unique service du propos du jeu : proposer au joueur une expérience chill et apaisante, où le joueur n'aura qu'un seul but au final : mener son petit avatar, en vacance sur une île, au sommet de la montagne qui la surplombe afin d'avoir suffisamment de réseau pour recevoir un appel téléphonique particulièrement important pour lui. En résulte une aventure aussi reposante que touchante qui, au même titre que Firewatch, ne paye pas de mines, mais sait laisser une empreinte particulièrement forte dans la mémoire du joueur.

On continue avec mes flops de l'année 2021

- Fire Emblem Three Houses (Nintendo Switch), Fire Emblem Heritage (3DS), Fire Emblem Awakening (3DS) et Fire Emblem GBA (faits dans cet ordre).
La nostalgie, quelle calamité... J'avais gardé d'excellents souvenirs de Fire Emblem the Sacred Stones qui avait su me rappeler mes plus belles heures sur Advance Wars il y de cela quasiment 10 ans. Plein d'entrain et de bonne volonté, j'ai décidé en début d'année de me relancer dans la série avec le dernier opus en date sorti sur Switch. Ce fut une douche froide. Qu'était devenu ce jeu dont j'avais eu de si bons souvenirs? Où était il passé? Pourquoi avait il été transformé en cet ersatz foireux de dating sim, de persona like avec une écriture au ras des paquerettes et de jeu de stratégie où j'envoyais des élèves d'une école militaire encore en tenue scolaire sur le champ de bataille? Quelle était donc cette sorcellerie? Rendez moi mon jeu! Ecoeuré, j'ai rapidement arrêté ce titre abscon pour me lancer dans l'épisode Héritage de la trilogie Fates sortie sur 3DS et... là encore quelle déception... si j'avais bien retrouvé une once de mes sensations de jeu d'antan, j'étais de nouveau tombé sur un titre à l'écriture bâclée, sans saveur, idiote et digne d'un shonen de bas étage... J'ai fait l'effort d'aller jusqu'au bout de cet épisode mais je n'ai pas poussé plus loin la trilogie. Déboussolé, je me demande si ce n'est pas mon esprit qui me joue des tours et embellit ma mémoire. Suite à quelques précieux conseils, je me lance dans Awakening, réputé pour être "le meilleur" de la série. C'est effectivement un peu mieux, mais on est encore à des années lumières de mes souvenirs... Si l'aspect stratégique est effectivement meilleur et plus intéressant, les rixes n'en demeurent pas moins plus molles que dans mes souvenirs et surtout l'écriture est à peine mieux que ce à quoi j'ai eu droit jusqu'à maintenant... Me disant que c'est la faute aux épisodes récents, je décide par la suite de retourner aux sources et de me lancer dans le premier épisode de la série sorti en Europe, sur GBA et... ce fut encore une fois la douche froide... Si les combats se montrent effectivement plus dynamique en 2D qu'en 3D et que l'écriture est bien moins niaise, je n'y retrouve pour autant pas ce souffle, cette étincelle, ce petit quelque chose qui m'avait transporté lors de ma première partie. Les combats sont trop longs, la parlotte est trop présente, la gestion des unités est poussive, celle des achats aussi, pourquoi continuer? Après avoir bouclé le scénario de Lynn, j'ai abandonné le jeu. J'ai ensuite relancé Advance Wars Dual Strike pour essayer de comprendre et finalement la lumière s'est faite sur cette affaire : ce que j'avais aimé dans Fire Emblem, ce n'était pas Fire Emblem, mais ce que cette licence me rappelait de sensations de jeu sur Advance Wars. Quelle perte de temps...

- After Party (PC)
Ca partait bien au début pourtant! Un pitch de départ pas commun, empruntant au mythique Grim Fandango de Lucas Arts et une base de gameplay lorgnant du côté de the Red Strings Club, un titre que j'adore. Qu'est-ce qui pouvait mal se passer? Eh bien tout, en fait. Malgré d'évidentes qualités d'écriture, After Party est une purge. Long, mal rythmé et avec un gameplay sans aucun enjeu, ce titre est une véritable déception que je n'ai même pas eu la patience de finir, tellement celui ci avait réussi à m'écoeurer au bout d'une poignée d'heures seulement...

- Battletoads (Xbox Series X)
Pour clarifier, je parle ici du "nouveau" Battletoads sorti en 2020 ou 2021. Bon, n'y allons pas par quatre chemins : je n'ai pas du tout adhéré à ce nouvel opus qui a réussi à me faire décrocher en à peine une heure. Malgré une promesse de gameplay pas déconnante sur sa partie Beat'em up, je trouve la DA horrible, avec cet aspect "jeu en flash" mal fini qui m'avait déjà horripilé sur le remake de Toki, l'humour est lourd, sans saveur et beauf au possible, à l'exact opposé de la subversion grotesque et débridée des opus de Rareware (en particulier le jeu d'arcade) et la première phase en hoverboard m'a dégoûté par sa platitude et sa longueur navrante. Perso je continuerai pas l'expérience.

- Paper Mario 64 (WiiU Console Virtuelle)
Une semi déception que ce Paper Mario à vrai dire. Si son gameplay, très limité, profondément répétitif et poussif m'a fait souffler du nez plus d'une fois (en plus d'y jouer en 50Hz, donc plus lent), le jeu m'a néanmoins souvent agréablement surpris par pas mal de ses petites trouvailles de gameplay et son ambiance soignée. Quel dommage que le rythme du jeu soit aussi lent et fastidieux à côté de ça... Le finir ne m'a pris pourtant qu'une grosse vingtaine d'heures, mais elle m'en ont paru le double... Espérons que l'épisode GC améliore ces différents points.

- Bloodstained Curse of the Moon 2 : Tout comme toi Richter, j'ai été dégoûté du jeu par sa gestion infernale de la difficulté. J'ajouterai à cela un rythme poussif, indigeste, un gameplay faussement profond et des niveaux bien trop longs pour ce qu'ils ont à offrir. J'ai abandonné au dernier niveau (alors que je jouais en facile) non pas parce que je n'y arrivais pas, mais parce que le jeu me dégoûtait. Une franche déception, qui me laisse un goût d'autant plus amer dans la bouche après avoir fini Rondo of Blood.

Et pour finir les essais infructueux! Ces jeux que j'ai arrêté très rapidement car je n'y accroche vraiment pas.

- Dragon Ball FighterZ (Xbox Series X)
Probablement un très bon jeu de combat, mais définitivement, je n'accroche pas du tout aux jeux de Vs d'Arc System Works... SNK et Capcom forever.

- Double Dragon Neon (Xbox Series X)
J'ai lancé le jeu, la DA m'a blessé les yeux, les impacts des coups m'ont fait avoir une syncope, j'ai arrêté le jeu.

- Lethal League Blaze (Xbox Series X)
Un jeu que j'avais vu passer comme ça à l'occasion d'un test sur GK et qui avait piqué ma curiosité. Bon, j'y ai joué une petite heure, malgré l'originalité de la proposition, je n'ai pas du tout accroché finalement. Tant pis.

Pour finir sur une note plus positive, voici quelques uns des jeux que j'ai commencé en cette fin d'année 2021 et qui feront très probablement partie de mon top de l'année 2022 :

- Yakuza Zero (PS4)
- Hades (Switch)
- It Takes Two (Xbox Series X)
- Tactics Ogre the Knight of Lodis (GBA)
- Yuppee Psycho (Nintendo Switch)
- No More Heroes 3 (Nintendo Switch)

_________________
Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux en cours : Yakuza Kiwami, Super Mario RPG Legend of the 7 Stars, Mario Galaxy 2, the Silver Case 2425, No More Heroes 3

Votre bilan gaming 2021 Sign_a10Votre bilan gaming 2021 Sign_l11Votre bilan gaming 2021 Sign_c10

Mes "petites" recherches, c'est ici. Si tu as un Breaker's AES JPN dont tu ne sais pas quoi faire ou que tu en vois passer un, fais le moi savoir Smile .
Skate
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 4687
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 32
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Richter Lun 20 Déc 2021 - 12:54

Merci pour ce retour détaillé Skate !

En te lisant, je réalise qu’il y a beaucoup de titres reconnus comme des « hits » que je n’ai pas appréciés (ou pas su apprécier). Undertale, Hyper Light Drifter, Golf Story, Dead Cells…pour certains je peux plus ou moins l’expliquer (le côté moralisateur de Undertale me dérange un peu par exemple, même si je ne l’ai pas terminé et n’ai donc pas une vision globale de l’œuvre), mais pour d’autres la mayonnaise n’a juste pas pris, sans raison particulière. C’est frustrant car je me dis que j’ai peut-être raté quelque chose...à moins qu’il ne s’agisse tout simplement d’une question de goûts.

J’ai beaucoup hésité à prendre The TakeOver avant de finalement y renoncer, étant un peu rebuté par son rendu graphique. Mais ton retour me laisse penser que je devrais définitivement lui laisser sa chance Smile

J’ai regardé tes autres coups de cœur de l’année, et j’avoue que Astro’s Playroom a l’air franchement très sympathique ! To the Moon a l’air intéressant également.

Paper Mario 64 reste un très bon souvenir en ce qui me concerne, mais c’est probablement parce que je l’avait fait à sa sortie et que c’était, à l’époque, une expérience assez rafraichissante. As-tu fait l’épisode sur Switch ?

Sinon il me tarde de recevoir mon exemplaire de Shin Megami Tensei V, pour pouvoir découvrir cette série !

_________________
2>x crew
Richter
Richter
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 6614
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Skate Lun 20 Déc 2021 - 19:34

Yosh!

Je ne suis pas certain qu'il soit utile de se prendre la tête ou de se sentir frustré de ne pas apprécier tel ou tel jeu plus ou moins reconnu. Depuis FF6 (que, personnellement je déteste mais dont je reconnais sans mal les qualités) je me suis fait une raison. Je pense qu'il s'agit bien plus d'une question de goût que de savoir si tu es "passé à côté" de quelque chose ou non.

Tu vois moi par exemple je n'ai pas spécialement accroché à Huntdown. Je l'ai commencé, j'ai dû faire les 2 premiers chapitres, je lui reconnais plein de qualités mais... ben il n'y a pas ce petit truc qui m'empêche de lâcher la manette. Peut être que je le reprendrai plus tard, peut être pas, ce n'est pas grave. Le principal étant que j'ai gardé un souvenir du jeu qui me satisfasse Smile . Je pourrai également citer Papers, Please, auquel je n'ai pas du tout accroché une fois en jeu, alors que je trouve sa proposition super chouette.

Quant à Undertale, ce côté moralisateur est un reproche qui lui est souvent fait, bien qu'en réalité il ne le soit pas spécialement ou alors pas autant que ce qu'on veut bien lui prêter. Disons qu'il prend le parti de forcer le joueur à assumer ses choix jusqu'au bout et de manière bien plus fine qu'une simple question de "good/bad ending" comme on en voit hélas encore trop souvent. Perso je l'ai trouvé brillant, mais j'ai une paire de copains que le jeu a laissé totalement de marbre. Undertale, c'est plus une somme de "petits" moments marquants saupoudrés de quelques passages vraiment très forts plutôt qu'un jeu ne tenant que par son récit. Ne serait-ce que son intro, présentant le personnage de Flowey est déjà un très bon sujet d'analyse sur ce que le JV a instauré comme code depuis des années (en particulier le RPG) et un joli petit tacle aux grands poncifs du genre. Le genre de petits détails qui, dès le début m'ont fait me dire "ah, ok, c'est ce genre de jeu, bon, donc on va tout de suite commencer à prendre du recul et on va voir ce qu'il a à me dire". Ce que l'on retrouve parfaitement dans la série Mother, dont il s'inspire grandement.

Pour the TakeOver, je comprends tout à fait que son aspect graphique puisse rebuter. Perso je le vois comme un parti pris totalement assumé de la part des développeurs. Si tu as une heure ou même une demi heure à lui accorder, je pense que tu pourras t'en faire une idée plus précise. Manette en main, il véhicule des choses que le seul visuel statique ne peut pas rendre.
Et puis cette OST bon sang Cool



Concernant Paper Mario, non je n'ai pas fait l'opus Switch. J'ai fait pas mal des RPG Mario, notamment les Mario & Luigi (Superstar Saga, Partners in Time, Bowser's Inside et le début de Dream Team Bros) et Sticker Star sur 3DS mais j'avoue être arrivé très vite à saturation de la formule. Disons qu'après Partners in Time, je n'ai jamais pu retrouver de sensations similaires dans les autres opus et Sticker Star a été une immense déception qui m'a grandement refroidi sur la série des Paper Mario. J'ai toujours l'opus NGC dans mes étagères qui est le dernier à qui j'ai envie de laisser sa chance (parce que c'est le plus réputé), ainsi que l'épisode SNES, mais je crains que si ces deux opus ne me déçoivent, je ne laisse définitivement tomber cette série. Pour l'épisode N64, disons que son plus grand défaut est que je l'ai fait aussi tard. Des RPGs, je commence à en avoir quelques uns au compteur et il n'a rien su me proposer qui me transcende particulièrement. Je lui reconnais plein de bonnes idées et je pense que c'est une excellente entrée en matière dans le genre pour un jeune joueur (encore aujourd'hui), mais pour quelqu'un qui doit approcher du millier de jeux au compteur, il n'apporte pas grand chose.

_________________
Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux en cours : Yakuza Kiwami, Super Mario RPG Legend of the 7 Stars, Mario Galaxy 2, the Silver Case 2425, No More Heroes 3

Votre bilan gaming 2021 Sign_a10Votre bilan gaming 2021 Sign_l11Votre bilan gaming 2021 Sign_c10

Mes "petites" recherches, c'est ici. Si tu as un Breaker's AES JPN dont tu ne sais pas quoi faire ou que tu en vois passer un, fais le moi savoir Smile .
Skate
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 4687
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 32
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Richter Lun 20 Déc 2021 - 23:11

Oui tu as raison, il n'y a aucune obligation de se forcer à aimer un jeu, quelle que soit sa réputation Smile

Ce qui me fait me poser la question, c’est probablement mon changement d’opinion assez important concernant Breath of the Wild. Et ce n’est pas le premier titre à avoir eu droit à un retour en grâce après m’avoir laissé une première impression plus mitigée. Je pense qu’il arrive qu’on n’aborde pas les choses sous le bon angle, parce qu’on s’est conditionné d’une certaine manière, et qu’une seconde approche puisse changer la donne.

Pour Paper Mario, lorsque tu évoques l’épisodes SNES, tu veux parler de Super Mario RPG ? Si c’est le cas, il n’a vraiment pas grand-chose à voir avec le reste de la série, on est sur quelque chose de plus classique ;-)

_________________
2>x crew
Richter
Richter
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 6614
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Mefffisto Sam 25 Déc 2021 - 23:14

Richter a écrit:- Les flops :

Panzer Dragoon (Switch), Hotshot Racing

Autant je suis assez d'accord avec le Hotshot Racing (acheté un vendredi et revendu le dimanche afin de perdre un minimum d'argent) car il est vite lassant, autant Panzer Dragoon, j'était très content de le retrouver (je ne l'ai jamais de bout en bout sur Saturn, ceci explique peut être cela...)
Mefffisto
Mefffisto
Convert
Convert

Messages : 71
Date d'inscription : 18/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Richter Dim 26 Déc 2021 - 20:15

Mefffisto a écrit:
Richter a écrit:- Les flops :

Panzer Dragoon (Switch), Hotshot Racing

Autant je suis assez d'accord avec le Hotshot Racing (acheté un vendredi et revendu le dimanche afin de perdre un minimum d'argent) car il est vite lassant, autant Panzer Dragoon, j'était très content de le retrouver (je ne l'ai jamais de bout en bout sur Saturn, ceci explique peut être cela...)

Je n'ai jamais été particulièrement fan du jeu sur Saturn, même à l'époque de sa sortie. Cette version Switch était l'occasion de changer d'avis, mais je me suis ennuyé comme pas permis...au moins ça confirme ^^

_________________
2>x crew
Richter
Richter
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 6614
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par bladerunner Lun 27 Déc 2021 - 14:24

J'en garde un bon souvenir du panzer et pour l'avoir relancé, il a pris un petit coup de vieux quand même, mais l'ambiance est toujours là.
Sinon 2021 une année blanche rien ne m'a attiré, je suis resté avec mes vieilleries donc pas de déception. Laughing

_________________
FLICKR
bladerunner
bladerunner
Scellé
Scellé

Messages : 2241
Date d'inscription : 04/02/2017
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Tonio72 Mar 28 Déc 2021 - 15:14

Allez je me prête au jeu,

Doom Eternal(Switch). Peut être pas le meilleur support pour le découvrir mais bon pas d'autre choix pour autant ça tourne très bien sur Switch. J'avais adoré le Doom 2016 un retour au bon vieux Doom like à papa le genre étant formater sur le style Call of ça faisait du bien, avec des éléments modernes bienvenues. Ici la formule est  sublimé avec un accent encore plus en avant sur les glory kill parfois seul moyen de se régénérer en vie, armure et munitions. C'est du fast FPS bien bourin mais ou il faut savoir être stratège  dans le feu de l'action.

No More Heroes 3(Switch). Au vu des critiques qu'il s"est mangé il fallait de l'audace pour mettre les 49€ dans le jeu. Mais malgré la techniques à la ramasse et le monde ouvert dégueulasse qu'est que c'était bon. Ca faisait longtemps que j'avais pas eu cette sensation d'être content de rentrer du boulot pour me lancer dans mon jeu. Les combats sont top, la mise en scène déjanté et les mini jeu bien varié et fun.

Cotton Reboot(Switch). Super shmup! Belle réalisation, on emprunte aux code des manic shooters sans en faire de trop. Hyper agréable en portable, les cut scène kawaï sont formidables. Je me suis motivé pour le one CC, j'arrive au dernier tiers de barre de vie du last boss, il faudrai que je m'y remette pour valider ça.

Bloodborne(PS4). Putain mais que c'est bon! J'ai adoré Darksouls mais la c'est vraiment le jeu pour moi. Cette nervosité, cette violence, le flow du jeu avec la teinte sanglante qui permet de récupérer de la vie en frappant vite, les contres au pistolet avec les attaques viscérales, l'ambiance loftcraftienne, le pacte des loups bon dieux, les mises en scène d'arrivée de boss. Une tuerie que j'ai découverte en squattant la PS4 d'un pote et qui va prochainement me faire passer du côté obscure Sony sur PS5 pour attaquer Sekiro et certainement Elden Ring.

Metroid Dread(Switch) Bon ba voila, pas la peine d'épiloguer, ce retour de Metroïd en 2D est une tuerie tout simplement. La nervosité des contrôles de Samus, les zones EMI qui apporte du stress et t'oblige à speeder des zones que tu aurais voulu explorer calmement, les combats de boss superbes et dont le dernier est carrément épique.
Voila, ne pas apprécier ce jeu c'est juste avoir de la merde dans les yeux mrgreen , ok c'était mieux avant mais ce qui sort aujourd'hui c'est pas mal aussi. :biz:

Blasphemous(Switch). Ou plutôt le retour sur Blasphemous, j'avais fait le jeu vanilla à sa sortie et l'annonce des DLC gratos m'a donné envie de le relancer avec mon frangin pendant les vacances de Noël. Les ajouts sont tops avec les voix en espagnol qui permettent une meilleure immersion dans cet univers folklorique de toute gaieté mrgreen . Un pnj qui permet d'augmenter l'efficacité des flacons de bile (équivalent des fioles d'estus de Darksouls). Des nouvelles zones, des nouveaux boss. Les défis de Miriam de Bloodstained totalement hors sujet par rapport à l'ambiance du jeu mais dont la cut scène de la rencontre ne serai sans déplaire à notre ami Feyd avec ses roses tatoués sur les cuisses bave, se sont en fait de très bonne phase de speedrun. Et encore plein d'autres choses à découvrir que je ne veux pas vous spolier.
Bref avec ces ajouts le jeu est passé d'un très bon titre à un gros hit en puissance.

The Legend of Zelda (Game & Watch Zelda). Non je ne découvre pas le premier Zelda en 2021 mais c'est vrai que je n'avais jamais pris le temps de bien m'y attarder, j'avais seulement fait quelques donjon sur les consoles virtuelles. Du coup avec l'achat de cette petite game & watch j'ai décidé de vraiment m'y attarder et de terminer ce jeu mythique. Toute les bases de la série que l'on aime sont là et même si tout n'est pas régler comme un Zelda 3 ça fonctionne, il offre même plus de liberté. c'est vraiment une bombe pour l'époque et je suis heureux de l'avoir enfin apprécier à sa juste valeur.
Tonio72
Tonio72
Near-mint
Near-mint

Messages : 847
Date d'inscription : 26/10/2015
Age : 39
Localisation : Sarthe

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Richter Ven 31 Déc 2021 - 18:00

Pareil que toi Tonio, je compte me refaire Blasphemous avec les DLC. J'avais bien aimé le jeu, mais là avec les cuisses de Miriam ça devient un incontournable Razz

C'est clair que Elden Ring et Sekiro (que je n'ai pas encore fait non plus) donnent à eux seuls envie de craquer pour une PS5 flag

_________________
2>x crew
Richter
Richter
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 6614
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Votre bilan gaming 2021 Empty Re: Votre bilan gaming 2021

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum