Le blog de Skate

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Lun 29 Jan 2018 - 23:54

Yosh!

Après quelque chose comme 43h de jeu, dont 3h ce soir et la bagatelle de 22h sur ce week end, je suis finalement arrivé au bout de Nier Automata avec toutes les fins principales (A,B,C,D,E), à peu près la moitié des fins annexes, toutes les armes montées au max et (quasiment) toutes les quêtes secondaires (ne m'en manque qu'une seule, plutôt inutile).
Que dire de ce jeu... Beaucoup de choses assurément. Mais vu l'heure qu'il est, je me contenterai de dire que ce furent 43h de ma vie de joueur fort judicieusement passées et que je retiendrai de tout cela une expérience tout simplement fabuleuse. Du début, à la fin.

Pour le plaisir...



Bon jeu à tous!

Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Lun 26 Mar 2018 - 21:24

Yosh!

Quelques jeux finis depuis ces dernières semaines ^^

Du rétro pour commencer, avec Terranigma, que je me suis terminé ce week end, sur ma fidèle PSP. Même si je ne l'ai pas connu à l'époque, j'avais énormément d'attentes envers ce jeu qui, de tout ce que j'ai pu en voir, en lire ou en entendre, transpire d'une aura tout à la fois mystique, poétique et surtout particulièrement profonde.  Le moins que l'on puisse dire est qu'il m'aura comblé au delà de toutes mes espérances. Rien que le pitch de départ a de quoi intriguer : Le joueur incarne Ark, un sale gosse vivant dans le village de Crysta, seul havre habité du monde souterrain. A l'occasion d'une énième bêtise, il en vient à ouvrir la boîte de Pandore, jusqu'alors cachée dans les tréfonds de la maison de l'Ancien du village. Ce qui aura pour effet immédiat de libérer une malédiction transformant tous les habitants du hameau en statue cristalline, à l'exception du héros et de l'Ancien, qui l'exhorte alors de partir pour un voyage afin, non pas de sauver le monde, mais de le faire renaître. D'abord faire réapparaître les continents, puis faire refleurir la flore, suivi de la renaissance de la faune et finalement de l'homme, que nous sommes invités à suivre durant l'évolution du génie et enfin assister à la renaissance du héros, tout cela se déroulant sur 4 grands chapitres que comprend le jeu.
Va s'ensuivre un récit à l'écriture tout à la fois simple, poétique et d'une sincérité particulièrement touchante. Si l'histoire est dans le fond classique et dépeint une fois de plus le parcours initiatique du héros du monomythe, elle le fait avec une justesse qui force le respect. Oh, l'histoire n'est pas exempt de tout reproche, à commencer par certaines traductions au mieux prêtant à sourire, au pire pouvant se révéler franchement discutable. Les "c'est cool Abdul" et autres expressions du genre sont légion et sont loin de faire tout le temps mouche. On notera également un nombre d'incohérences historiques et d'anachronismes assez invraisemblables qui auront tôt fait d'inciter le joueur à poser son cerveau, à prendre un tant soit peu de recul et à délaisser le rationnel pur pour se concentrer sur les évènements de l'histoire.
Au terme d'une épopée qui fera visiter à Ark tous les continents (littéralement), l'histoire, que l'on pense alors à son apogée, prend alors un tournant radicalement différent et, tel un colosse aux pieds d'argile sur le point de s'effondrer, nos certitudes vacillent, avant que le joueur ne soit emporté dans un ultime chapitre aussi violent qu'éprouvant, enchaînant les drames les uns après les autres et faisant voler en éclat la fragile citadelle que nous nous étions efforcé de construire de nos mains et, au terme d'une dernière ligne droite émotionnellement éreintante, qui déconstruit Ark comme le joueur, le jeu nous laisse profiter d'un final d'une poésie, d'une justesse et d'une finesse rare, mettant à profit de manière fort pertinente le défilement des crédits, amenant à une ultime scène pleine d'un tragique et magnifique espoir, allant bien au delà de l'image, pour finalement se conclure sur un mot "FIN" et une piste audio finale toute en douceur, n'invitant qu'à un respectueux silence.
Chapeau bas Quintet. Même si je suis bon public sur ce genre de productions, les jeux qui m'auront mis une telle trempe sont aussi rares qu'ils sont précieux.
Terranigma rejoint sans aucun problème mon panthéon pour trôner fièrement aux côtés de titres comme Mother 2 et 3, Silent Hill 2, Shadow of the Colossus, les jeux de Taro Yoko ou Bioshock. Respect.


On continue en current avec pour commencer Demon's Souls. Bon, après un peu moins de 35h de jeu (dont au moins 6 ou 7 de farming pour espérer récupérer une pure bladestone, en vain...), NG terminé, avec le boss du 1-4 tué au premier essai (même si j'ai un peu serré les fesses par moment).

Pas grand chose à dire de plus si ce n'est que c'est un jeu fabuleux Smile . Que ce soit son ambiance,  sa mise en scène à la fois sobre et classieuse, sa narration par l'environnement, son histoire qui, aussi cryptique soit elle, n'a rien à envier aux classiques de la Dark Fantasy (Berserk en tête) et de Lovecraft, ou tout simplement son game design réglé comme une horloge suisse, tout, absolument tout dans ce jeu m'a plu. Même si Bloodborne reste pour l'heure mon favori, il ne distance Demon's Souls que de peu. Enfin, quand bien même ses mécaniques auraient "vieilli" par rapport à ses successeurs, je trouve le jeu parfaitement jouable et à aucun moment je n'ai ressenti la frustration de me dire "ah, il manquerait quand même cette souplesse et cette vélocité de Bloodborne". Les deux jeux sont différents, tout simplement.

Dès que le 1-4 a été terminé, je me suis lancé dans le NG+. Premièrement parce que vu que je n'ai suivi aucun guide, je n'ai pas eu le courage de vouloir rattraper les tendances de monde au point où j'en étais, deuxièmement parce qu'étant largement en surniveau par rapport à la difficulté du jeu (meh 🤦 ), j'ai considéré inutile de continuer à explorer les différents mondes. Si c'est pour m'y balader une main dans le slip, je n'en vois pas l'intérêt, et enfin troisièmement parce que je pensais qu'en parlant à la jeune fille en noir elle me demanderait mon avis avant de lancer la suite Laughing .

Bref, j'ai re-terminé sans difficulté le 1-1. J'ai été droit à l'essentiel jusqu'à la Phalange, ne voulant pas perdre les âmes précédemment acquises, mais j'ai repéré pas mal de passages annexes qu'il va me falloir pousser plus loin, car je n'ai aucunement le souvenir de m'y être aventuré. Et qui sait, peut être aurais-je plus de chance de droper une pure bladestone lors de cette run...

Enfin, je me suis terminé aujourd'hui Uncharted Lost Legacy, sur PS4. Après un début sur les chapeaux de roue, j'ai crains le pire avec à nouveau ces phases en bagnoles en pseudo "monde ouvert" comme on a pu en croiser dans le 4 et je m'attendais à devoir de nouveau faire face à ces pertes de rythme et ces longueurs interminables qui plombaient son prédécesseur. Mais finalement pas du tout. Le jeu est bien plus court (il faut compter 7 petites heures en ligne droite, sans se forcer) et surtout bien mieux rythmé. Bref, mes craintes initiales ont rapidement été effacées et j'ai finalement retrouvé cet équilibre qui m'avait fait grandement aimer les 3 premiers opus (notamment le 2 et 3) Smile .

Je me lance maintenant dans Xenoblade Chronicles et dans Illusion of Time.

_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Gustav XIII le Lun 26 Mar 2018 - 23:03

Je pensais que tu avais terminé Terranigma sur SNES depuis longtemps ninja
Perso ce qui m'avait gâché un peu le plaisir à l'époque fut la traduction française ("ça roule Abdoul" : je suis certain que cette réplique figure réellement dans le jeu en VF).

Illusion of Gaia est un de mes jeux Quintet préférés, mais je pense que tu risques de critiquer sa linéarité. Je l'avais acheté avant même qu'il ne soit testé dans la presse française, et j'avais été fasciné par sa beauté et sa poésie.

_________________
“What a hell are you gonna make?”
avatar
Gustav XIII
Mintissime !
Mintissime !

Messages : 1635
Date d'inscription : 05/06/2016
Localisation : Région parisienne

https://www.supagemu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Lun 26 Mar 2018 - 23:07

@Gustav XIII a écrit:Je pensais que tu avais terminé Terranigma sur SNES depuis longtemps ninja
Perso ce qui m'avait gâché un peu le plaisir à l'époque fut la traduction française ("ça roule Abdoul" : je suis certain que cette réplique figure réellement dans le jeu en VF).

Illusion of Gaia est un de mes jeux Quintet préférés, mais je pense que tu risques de critiquer sa linéarité. Je l'avais acheté avant même qu'il ne soit testé dans la presse française, et j'avais été fasciné par sa beauté et sa poésie.

Yosh!

Ca doit faire au moins 5 ou 6 ans que j'ai acheté Terranigma, mais j'ai jamais pris le temps de le faire. Il a fallu attendre qu'il soit rangé dans mes cartons pour que l'envie me prenne Laughing . Par contre je confirme, "ça roule Abdul" est dans la VF.

En ce qui concerne la linéarité d'un jeu et en particulier d'un RPG, détrompes toi, c'est loin de me déranger. N'ayant plus non plus des centaines d'heures à disposition, avoir des jeux plus courts et plus linéaires me permet aussi de les finir plus vite et de ne pas m'y éterniser Wink .

_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par snkspirit le Lun 26 Mar 2018 - 23:16

j ai fais demon souls en dernier par rapport a bloodborne et les dark souls et j ai aussi beaucoup aimé !!!
Mais dark souls 1 et 3 sont quand même au dessus ( mention spéciale tout de pour bloodborne pour son ambiance )

_________________
la ou il fait bon vivre
avatar
snkspirit
Mintissime !
Mintissime !

Messages : 1808
Date d'inscription : 28/06/2017
Age : 39
Localisation : Attention d ' Angers ( 49 )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Gustav XIII le Lun 26 Mar 2018 - 23:18

En fait, tu es un bien collectionneur alors mrgreen
300 boules pour garder le jeu dans les cartons. Je plaisante bien entendu, ça nous arrive à tous Laughing

Tu as surtout l'air d'avoir aimé le scénario, perso la réalisation et les musiques m'avaient enchanté. Mais plus important : l'expression exacte est-elle "ça roule Abdoul", "ça roule Abdul", ou "C'est cool Abdul" ?

Illusion of Gaia/Time n'est pas très long, je me demande si ça va te plaire. Après Terranigma, je ne sais pas. T'aurais dû les faire dans l'ordre de sortie ninja

_________________
“What a hell are you gonna make?”
avatar
Gustav XIII
Mintissime !
Mintissime !

Messages : 1635
Date d'inscription : 05/06/2016
Localisation : Région parisienne

https://www.supagemu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Richter le Lun 26 Mar 2018 - 23:57

Illusion of Time est bien assez long comme ça, un des jeux les moins mémorables auxquels j'ai joué mrgreen

Demon's Souls a l'air excellent...je ne connais pas du tout la série, je compte la découvrir prochainement avec Dark Souls Remastered.

_________________

avatar
Richter
Pièce unique
Pièce unique

Messages : 3486
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 38
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Larva le Mar 27 Mar 2018 - 0:22

Illusion of Gaia/Time est effectivement très moyen. Surtout comparé à Terrranigma, ce chef d'oeuvre :biz: (mais la vf est une hérésie, mieux vaut privilégier la version jap ou US).


Dernière édition par Larva le Mar 27 Mar 2018 - 1:07, édité 2 fois
avatar
Larva
Bootleg
Bootleg

Messages : 21
Date d'inscription : 19/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Mar 27 Mar 2018 - 0:44

Yosh!

@Gustav : le scénar est effectivement ce qui m'a le plus plu, mais le gameplay, la réalisation et la DA ne sont pas en reste non plus, loin de là Wink . Hormis des boucles musicales certes magnifiques mais un brin répétitives et qui auraient mérité d'être peut être un poil plus longues et nombreuses ainsi qu'une courbe de difficulté un peu en dent de scie, pour le reste c'est un sans faute Wink . Pour Abdul, maintenant que tu le dis il me semble bien que l'expression consacrée est "c'est cool Abdul".

Illusion of Time je l'ai commencé (une petite heure) et j'aime beaucoup déjà. Je retrouve tout à fait cette ambiance assez spéciale qui m'avait conquis dans Terranigma.

@Richter : les Souls sont vraiment une excellente série. J'ai commencé avec Bloodborne car c'est celui dont j'aime le plus l'ambiance, mais les autres sont monumentaux aussi. Par contre même s'ils ne sont pas très longs (une trentaine d'heure en new game environ, en y allant plan plan) ils demandent un sacré investissement Wink

@Larva : Terranigma n'est pas sorti en US Wink . Mais je te rejoins la trad FR est assez inégale. Heureusement sur la fin elle se rattrape grandement Wink .

_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Larva le Mar 27 Mar 2018 - 0:52

Non, évidemment je voulais parler de la version PAL UK.
avatar
Larva
Bootleg
Bootleg

Messages : 21
Date d'inscription : 19/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Sam 7 Avr 2018 - 23:48

Yosh!

En attendant que la réplique du masque de Majora à l'échelle 1:1 ne sorte, j'ai craqué pour 2 petits goodies... du F4F Smile




_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Baron GIL le Dim 8 Avr 2018 - 16:01

La pose de Guts est bien dynamique yesss ça décoiffe !

avatar
Baron GIL
Mintissime !
Mintissime !

Messages : 1442
Date d'inscription : 12/08/2016
Age : 39
Localisation : Agen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Dim 8 Avr 2018 - 18:37

Yosh!

Yes ça claque :D . Et pour une fois qu'il y a du stuff de qualité pour la licence Berserk, je n'ai même pas hésité ^^ .
Je sais qu'il existe une statue de guts à l'échelle 1:3 ou 1:2 ché plus, bref, très grande, mais elle est rare et coûte une méga blinde... j'en ai aussi croisé une du cavalier squelette et de Zodd mais pareil, va les trouver quoi... à part des pauvres figma ou assimilées il n'y a pas grand chose...

_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Lun 7 Mai 2018 - 23:56

Yosh!

C'est l'heure d'un petit bilan sur les derniers jeux que j'ai terminé. Ca fait un moment que je n'en ai pas fait Smile .

On commence avec Illusion of Time, que j'avais enchaîné directement après Terranigma. Une très agréable surprise là encore. On ressent bien cette patte Quintet, assez particulière. J'ai été notamment conquis par la traduction française, de très belle qualité pour l'époque, et qui retranscrit à merveille cette ambiance de conte pour enfant. S'en dégage une ambiance tout à fait particulière, assez mystique et, je dois l'avouer, hypnotique, aidé entre autre par une direction artistique très sobre, mais à la fois fine et délicate. Si l'histoire, en soi, ne vole pas bien haut en terme d'originalité, elle a en revanche le mérite d'être bien narrée, ce qui la rend tout à fait agréable à suivre. En ça, le cheminement très linéaire du jeu aide beaucoup. Loin d'être une tare, j'ai au contraire trouvé agréable d'avoir une aventure cadrée comme cela. Mon temps étant de plus précieux, ça a permis d'aller à l'essentiel et de se concentrer vraiment sur les niveaux et l'histoire. Las, malgré ces indéniables qualités, le jeu est tout de même grevé par une répétitivité pouvant se montrer usante, notamment lorsqu'on enchaîne de longues sessions de jeu. J'ai finalement pris plus de plaisir en le savourant sur des sessions relativement courtes. Ceci étant, ce grief n'a plus trop lieu d'être dans le dernier quart du jeu, mené bien plus tambour battant que le reste. Un petit coup de fouet fort bienvenu, qui redynamise bien l'aventure.
Une excellente expérience en résumé. Peut être pas aussi marquante que Terranigma, sans doute parce que ce dernier a été mon premier contact avec les jeux de ce studio, mais qui reste loin de démériter.

On continue ensuite avec Super Mario Odyssey, sur Switch. J'avais vaguement commencé le jeu à sa sortie (j'avais été jusqu'au monde des chutes quoi), sans m'y intéresser plus que ça ensuite, ayant à ce moment là d'autres jeux en cours.
Je m'y suis donc remis il y a grosso modo un peu moins de trois semaines et je l'ai terminé le week end dernier, après avoir bataillé une bonne paire de jours sur le tout dernier monde, très bien construit.
Que dire de ce jeu. En résumé, il m'a procuré le même plaisir que Breath of the Wild, en ce sens qu'il a su redonné ses lettres de noblesses à une licence dont je trouve qu'elle ne s'est jamais vraiment remise à son niveau d'excellence depuis Mario Sunshine, en ce qui concerne ses épisodes 3D (en émettant à cela un léger bémol, car je n'ai pas encore fait les Mario Galaxy, j'ai sauté directement aux Mario 3D Land/World) et Super Mario World/Super Mario Bros. 3 pour ce qui est de ses épisodes 2D, en émettant là encore une réserve, puisque je n'ai pas fait le dernier New Super Mario Bros. sur WiiU, dont il paraît que c'est le plus abouti de la série des "New", débutée sur DS.
Tout comme Breath of the Wild avant lui, Super Mario Odyssey a apporté un coup de jeune éblouissant à cette licence ancestrale. En balayant quasi 30 ans de bases de gameplay en troquant les sempiternelles transformations de la licence pour de toutes nouvelles, puisant pourtant directement dans le folklore de la série, tout en conservant les bases de gameplay ultra solides de Mario 64, habilement complétées par l'apport de Cappy et de son rôle de plate-forme additionnelle, Nintendo a réussi à faire mûrir en profondeur une licence dont, me concernant, je n'attendais plus grand chose d'autre que "de très jeux de plate-forme sans plus". On pourra pester contre le changement de paradigme voulant maintenant que le but du voyage ne soit plus son aboutissement, mais tout le chemin parcouru pour y arriver, représenté par la surabondance de lune à tous les coins de rue, mais pour ma part, j'ai trouvé ce changement habile. Pour plein de raisons. Déjà pour d'évidentes raisons d'accessibilité, le jeu devenant maintenant destiné à quasiment tous les joueurs, mais pas que. En ouvrant ainsi son challenge, Nintendo permet au joueur finalement de se tailler une aventure comme il le souhaite. Finir le jeu en ligne droite et le ranger après les crédits? Pas de soucis, tu n'as qu'à suivre l'histoire et à faire 2-3 petits à côtés pour arriver à tes fins. Tu veux te frotter à du bon défi? No problem, il ne tient qu'à toi d'explorer les zones à la recherche des lunes les plus retorses à dénicher. Tu veux finir "tout" le jeu en faisant tous les mondes? Ok mec, vas bosser un peu, vas te faire les dents sur les lunes des différents mondes histoire de parfaire ta maîtrise du gameplay, tu vas en avoir besoin de toute façon. Quoi? T'as la flemme de chercher les lunes? T'inquiètes, vas farmer des pièces, on te les vends par 10. Tu veux juste flâner? Fais toi plaisir garçon, fais toi plaisir! Cette liberté d'approche, en cela aidée par un gameplay réglé comme une horloge suisse et hallucinant de précision, est ce qui fait pour moi de Mario Odyssey un jeu fabuleux. En tout cas en partie. Car à côté de cela, j'ai trouvé dans ce titre cette fameuse "Ambiance". D'une part grâce à la DA, qui est un formidable hommage à toute l'histoire de la licence et de comment elle a évolué et mûri (le festival de New Donk est à ce titre un moment que j'ai trouvé particulièrement "émouvant", faute de terme plus approprié), ainsi qu'à ce flow, qui m'a fait kiffé (quasiment) du début à la fin. Je ne suis pas un joueur très adepte d'exploration en général. Ca me gonfle vite, car je ne sais jamais par où commencer et je finis soit par aller voir un guide, soit par retourner sur le chemin de base. N'ayant pas trop le temps pour les à côtés en plus, j'ai encore plus tendance à aller droit au but. Mais là, je n'ai jamais ressenti ce sentiment de lassitude et j'ai pris un panard pas permis à juste explorer. L'exploration n'est pas ici encouragée par de quelconques quêtes secondaires, puisque les lunes sont toutes de même "importance". De plus, les niveaux n'ayant finalement pas de "but" final, comme d'aller d'un point A à un point B (on peut tout à fait continuer l'aventure sans avoir avancer dans le niveau, juste en ayant fait les lunes "annexes"), il n'y a (quasiment) aucune hiérarchisation dans les mondes, à l'exception des boss finalement, qui sont plus des points étapes que les véritables climax d'un monde (il n'y a qu'à voir le boss de New Donk City, qui aurait tout à fait pu être un boss "de fin de niveau" et qui en fait n'est que la condition sine qua non pour arriver au monde à proprement parler). L'exploration devient systémique. Elle en devient une fin en soi, finalement bien plus importante que l'acquisition de lunes, tout à fait anecdotique. Tout comme BotW, où les "donjons" que représentent les bêtes mystiques ne sont finalement qu'une étape parmi tant d'autre dans ce gigantesque "Donjon" vivant et organique que représente la carte du monde à elle seule. Et c'est là que ça devient particulièrement intéressant, car en optant pour une telle vision, les développeurs offrent au joueur la possibilité de se faire "leur" aventure, en cela que les approches sont tellement variées qu'il y a pour ainsi dire autant de façon de finir le jeu qu'il n'y a de joueurs. On est à mon sens dans une parfaite illustration, dans ces deux titres, de ce que doit être un jeu bac à sable. Avec l'alliance d'un gameplay d'une précision chirurgicale et ne souffrant (à mes yeux) d'aucun reproche, quitte à ce que ceux ci paraissent trop "jeu" et pas assez réaliste et d'un level design aussi putain de fichtrement bien foutu, Nintendo donne tous les outils aux joueurs pour qu'ils se fassent "leur" jeu. Ils ont des outils, dès le début, un vague objectif final, loin d'être (justement) une fin en soi, et en avant Berthe. "Démerdez vous, faites comme bon vous semble, explorez ce que vous voulez, comme vous voulez, quand vous voulez, essayez, tâtonnez, viandez vous, ragez, jubilez, mais surtout : amusez vous".
Chapeau bas. Sans mauvais jeu de mot.

Bon sinon, maintenant, j'ai plein d'autres jeux en cours :

- Demon's Souls, dont j'ai laissé tombé le NG+, lassé de n'avoir jamais farmé cette putain de pure bladestone, par le Flame Lurker et aussi parce que passé (l'immense) plaisir de la découverte, je n'en ai pas forcément pris autant à me relancer dans l'aventure, contrairement à Bloodborne.

- Secret of Evermore : J'ai voulu poursuivre sur ma lancée des A-RPG de la SNES, mais après IoT et Terranigma, au gameplay particulièrement nerveux, ça a été plutôt la douche froide. C'est lent, pas super précis et assez frustrant à vrai dire. J'ai joué une paire d'heures sur PSP et j'ai laissé tomber, en ayant en tête de m'y remettre plus tard, une fois passée mes réflexes des jeux Quintet de mes doigts et en y jouant dans de meilleures conditions que sur PSP.

- Suikoden : A peine débuté, sur PSP encore une fois (via un iso officiel). J'en suis à peine au prologue, j'ai pas grand chose à dire, si ce n'est que toute vieillissante et classique qu'elle soit, je trouve l'ambiance générale particulièrement intéressante. Pas eu le temps de m'y replonger depuis ceci dit.

- Xenoblade Chronicles : Pareil que Suikoden. J'ai un peu plus avancé ceci dit. J'ai dû y jouer une paire d'heures et pareil j'accroche énormément Smile . Plus qu'à trouver le temps de m'y remettre maintenant Laughing .

- the End is Nigh : Acheté en version physique lors de mon passage dans une boutique JV à Québec. C'est un jeu que j'attendais tout particulièrement, étant un fan absolu des productions d'Edmund McMillen (Team Meat le studio derrière Super Meat Boy et Binding of Isaac). De ce que j'en ai fait (c'est à dire à peu près 20% d'après le compteur du jeu), je suis absolument conquis. Je craignais un peu de ne pas autant accrocher qu'à Super Meat Boy, du fait d'un gameplay moins nerveux et sans wall jump, mais il n'en est rien. Le gameplay est bien plus vif que ce que je pouvais penser et il n'en est pas moins précis, loin de là. Le level design est toujours aussi diabolique et demande toujours d'avoir des nerfs en acier trempé et un self control de moine Shaolin pour ne pas envoyer valser la console. Le jeu récompense toujours autant le joueur pour une belle performance, notamment par le biais d'items à ramasser (les "tumeurs"), parfois bieeeeeeen vicelards à choper. Comme pour les précédentes productions du studio, je suis toujours aussi fan de la DA et de son humour très noir et cynique, ainsi que de l'OST, que l'on doit cette fois ci à Ridiculon, qui s'est déjà illustré (de manière moins convaincante ceci dit) sur le remix de l'OST de Super Meat Boy à l'occasion de son portage sur les machines de Sony.

- Darkest Dungeon : A peine commencé là aussi, mais là encore, je suis tombé fan de ce jeu en même pas une heure. Le jeu est à peu près aussi diabolique qu'un Souls ou qu'une production de la Team Meat (encore eux!) et profite d'une DA façon comics/JDR sur table, avec le narrateur et les mécaniques de gameplay à l'avenant, le tout dans un univers lovecraftien auquel j'adhère à 200%. Je n'ai qu'une hâte : le continuer :D !

- Big Bang Mini : Un petit jeu sympathique sur DS, réalisé par feu le studio français Arkedo, déjà auteur d'une paire d'autres perles du même acabit sur la bécane. C'est un shmup assez particulier, nous proposant de tirer des feux d'artifice. Pour se faire, tout se joue sur l'écran tactile. On tire les traits dans la direction voulue et ça part sur l'écran supérieur sur lequel apparaissent les ennemis. En sus, on doit veiller à déplacer notre "vaisseau" manuellement avec le stylet afin d'éviter les tirs adverses. Très original tant dans son approche du gameplay avec quelques mécaniques bien intéressantes, amenées à chaque monde, que dans sa direction artistique très tranchée, il souffre néanmoins d'une répétitivité assez gênante. Les mondes sont découpés en une petite dizaine de niveaux très courts (une petite poignée de minutes), tous basés sur le même fond graphique et sonore et ne se différencient finalement que par les vagues d'ennemis. Si l'on ajoute à cela qu'ils ne s'enchaînent même pas d'eux même et que le joueur est systématiquement renvoyé au menu de choix de niveau pour passer au suivant, qu'il n'y a pas de véritable système de scoring (le but d'un tableau étant simplement de tuer suffisamment d'ennemis pour récolter des power ups qui remplissent une jauge qui, une fois remplie, met fin au niveau) on obtient un rythme assez poussif et lassant. Rien qui n'encourage à une grosse rejouabilité, tout du moins en mode arcade, car d'autres peuvent se débloquer (dont un de scoring et, il me semble, un boss rush). C'est dommage car à côté de ça le jeu est pétri de bonnes idées et profite de boss fight vraiment originaux, à défaut d'être très compliqués.

- Et pour finir, Thumper. Pris sur Switch ce week end. C'est un jeu que j'ai découvert par le biais de l'émission Game Next Door, qui s'occupe aussi de la chronique Loop sur Gamekult et que je ne peux que vous inviter à suivre car elle propose du contenu très intéressant avec de très bons sujets de réflexion sur le jeu vidéo. Pour en revenir au jeu, celui ci se définit lui même comme "un jeu de violence rythmique", et il ne croit pas si bien dire. Le joueur y incarne un scarabée chromé, lancé à des vitesses foudroyantes sur des pistes surréalistes navigant en plein milieu d'un enfer psychédélique, avec comme but d'arriver au bout de ces abysses pour y affronter une entité démoniaque et inquiétante venue de l'espace. Dit comme ça, ça ressemble à un bon trip sous acide. Dans les faits, ben c'est exactement le cas. Thumper est effectivement un jeu "de rythme" dans la droite lignée de ce qu'a pu proposer la série Bit.Trip avant lui (notamment Runner), à savoir un gameplay avec un nombre très limité de touches (en l’occurrence, un bouton et les quatre directions du stick/clavier) mais des enchaînements absolument diaboliques et qui, vitesse et rythme faisant, demande une concentration de tous les instants. A la différence près que par rapport à un Bit.Trip, dont la rythmique est assez "simple" à appréhender, avec l'ajout successif de plages assez facilement identifiables, venant petit à petit enrichir et la mélodie et le gameplay, notamment quand le joueur ne fait aucune fautes, dans Thumper, la rythmique n'a rien, absolument rien d'évident. Les pulsations viennent à contre temps, ne collent pas forcément à la mélodie derrière (pour le coup très percutante et régulière) et déstabilisent en permanence le joueur, le font vaciller et le font sortir en permanence de sa zone de confort, ce qui d'un côté colle parfaitement à l'esthétique chaotique par essence du jeu et de l'autre le rend très difficile à appréhender. Thumper demande un investissement certain, mais plus encore, il demande de s'y plonger et de faire fi de beaucoup de conventions, tant musicales que vidéoludiques, afin de justement s'abandonner à ce chaos aussi terrifiant que fascinant. Thumper ne fait aucune concession, ni aucun cadeau. Les récompenses, le jeu n'en distribue aucune. Que des sentences. C'est au joueur lui même à aller se les créer. Thumper ne se laisse pas dompter non plus. Tout au plus octroie-t'il le droit au joueur de l'accompagner, en tant qu'humble visiteur entrant dans sa demeure. Si cela ne lui convient pas, il ne l'attendra certainement pas sur le bord de la route, ni ne changera pour coller à ses conventions. En revanche, pour celui qui aura le cran de s'accrocher, il pourra toucher du doigt une richesse incommensurable.

Et maintenant je vais me lancer dans le dernier God of War, dont je n'ai pas pu résister à l'envie de me le prendre ^^ .

_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Gustav XIII le Ven 11 Mai 2018 - 19:36

Tu as su saisir la beauté et la poésie d'Illusion of Gaia : c'est un bon point pour toi yesss

C'est la première fois que tu joues à Suikoden ?

_________________
“What a hell are you gonna make?”
avatar
Gustav XIII
Mintissime !
Mintissime !

Messages : 1635
Date d'inscription : 05/06/2016
Localisation : Région parisienne

https://www.supagemu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Ven 11 Mai 2018 - 19:42

@Gustav XIII a écrit:Tu as su saisir la beauté et la poésie d'Illusion of Gaia : c'est un bon point pour toi yesss

C'est la première fois que tu joues à Suikoden ?

Merci Smile

Oui c'est la première fois que je lance un Suikoden. Ceci étant, pour l'heure j'ai surtout repris Xenoblade intensément, donc Suikoden est un peu laissé de côté.
Je sais qu'il y a dans chaque opus moults recrutements possibles (les 108 étoiles, that's it?). La question est : en terme scénaristique et d'ambiance, est-ce mieux de (toutes) les chercher? Ou c'est "juste" du gameplay? Que je sache si je le fais avec un guide ou non.

_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Gustav XIII le Ven 11 Mai 2018 - 19:52

C'est mieux de chercher les 108 personnages, d'autant que tu peux transférer ta save sur Suikoden II. Il est plutôt court si tu joues en ligne droite (dans les 15 heures) Scénaristement ça ne change pas grand chose dans le I de mémoire (alors que dans le II oui si je me souviens bien), mais la quête des 108 fait vraiment partie intégrante du plaisir du jeu, donc il vaut jouer avec un guide. C'est un RPG vraiment magnifique que j'aimerais bien refaire un de ces jours en tout cas.

_________________
“What a hell are you gonna make?”
avatar
Gustav XIII
Mintissime !
Mintissime !

Messages : 1635
Date d'inscription : 05/06/2016
Localisation : Région parisienne

https://www.supagemu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Ven 11 Mai 2018 - 20:12

Ok c'est noté Smile . Je me le ferai avec un guide sur les genoux.

Sinon dis moi, as-tu fait Actraiser (1 et 2) et Soul Blazer? Si oui, penses-tu, vu que j'ai particulièrement apprécié IoT et Terranigma, qu'il faille que je m'y intéresses également? Ou c'est vraiment totalement différent?


Dernière édition par Skate le Ven 11 Mai 2018 - 20:39, édité 1 fois

_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Gustav XIII le Ven 11 Mai 2018 - 20:26

Oui, je les ai faits. Soul Blazer demeure un très bon jeu, qui mérite largement que tu t'y intéresses. Je le trouve nettement moins beau que Gaia et Terranigma, mais il possède la même poésie. Le gameplay est très similaire à celui de Gaia, en un peu plus répétitif.

Le premier ActRaiser est cultissime, il est à faire absolument. C'est à la fois le premier et le meilleur jeu de Quintet pour moi. Il est totalement différent, mais tu retrouveras les sonorités, bruitages, et motifs graphiques de la librairie de développement de Quintet.

ActRaiser 2 est plus dispensable (beau mais très difficile et moins intéressant que les autres jeux Quintet cités, car ce n'est qu'un jeu d'action).

_________________
“What a hell are you gonna make?”
avatar
Gustav XIII
Mintissime !
Mintissime !

Messages : 1635
Date d'inscription : 05/06/2016
Localisation : Région parisienne

https://www.supagemu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Ven 11 Mai 2018 - 20:44

Super merci pour les infos Smile . Ils ne sont pas très chers en jap de ce que je me souviens, je me les prendrai à l'occasion. Je me les ferai ensuite, soit en ému, soit avec la Retron5 et le patch de traduction qui va bien.

Ils sont longs comme jeux? Ou c'est dans la veine de IoT/Terranigma, entre 15 et 20h?

_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Gustav XIII le Ven 11 Mai 2018 - 21:23

En effet, ils coûtent 3 roubles en version japonaises. En version US, c'est plus cher, mais ça reste à peu près raisonnable.

Ils sont courts :
-6~7 heures pour ActRaiser. Mon vieux test d'ActRaiser : https://www.rpgamers.fr/test-165-actraiser.html

-Une quinzaine à tout casser pour Soul Blazer, voire moins (il n'y a pas de compteur donc je ne connais pas sa durée de vie exacte)


_________________
“What a hell are you gonna make?”
avatar
Gustav XIII
Mintissime !
Mintissime !

Messages : 1635
Date d'inscription : 05/06/2016
Localisation : Région parisienne

https://www.supagemu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par poulets le Ven 11 Mai 2018 - 21:45

Toujours un plaisir de te lire skate.
Soulblazer et actraiser sont peut être mes jeux préférés.
Soulblazer a une très bonne histoire construite de A à Z.
Ça reprend le thème des rêves avec la machine du dr Leo.
Le gameplay une chouille rigide mais bonne prise en main.
L ost est fabuleuse, elle s ecoute sans le jeu.
La chanson de la fin chantée est juste énorme.
avatar
poulets
Near-mint
Near-mint

Messages : 689
Date d'inscription : 26/06/2016
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Ven 11 Mai 2018 - 21:54

Merci Smile .

Je note bien pour Soulblazer. Depuis que j'ai fini IoT et Terranigma, il me fait de l'oeil. Et un ami (reimmstein, pour ne pas le citer) m'a aiguillé sur un exemplaire fort propre et abordable Smile .

_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Lun 14 Mai 2018 - 21:19

Yosh!

Il y a une quinzaine de jours, j'ai été refouiné dans mes cartons, histoire de trier les quelques petits jeux AES que je voulais upgrader et qui me serviront donc dans un premier temps à financer mes derniers achats.

Je n'ai pas pu m'empêcher de refaire quelques photos de tout ce beau monde :








J'en ai marre que ma ludothèque soit dans ces cartons Sad ... Vivement l'emménagement...

_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Joker le Lun 14 Mai 2018 - 21:25

Oh la frustration , au moins il ne risque pas le sunfade !

_________________
"Il est indispensable d'avoir une euro dans un setup arcade" :Raditz 2/02/2018.


avatar
Joker
Scellé
Scellé

Messages : 2385
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 40
Localisation : Bordeaux

https://youtu.be/6u-tp2f_Pt8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog de Skate

Message par Skate le Lun 14 Mai 2018 - 21:32

@Joker a écrit:Oh la frustration , au  moins il ne risque pas le sunfade !

Tu as raison, c'est vrai. Mais c'est une maigre consolation Laughing .

_________________
@Skate a écrit:Par le pouvoir de la n,eo front longin!

- Jeux terminés : 659
- Jeux en cours : Xenoblade Chronicles, Darkest Dungeon, Suikoden, God of War (2018), Thumper, Big Bang Mini, the End is Nigh.

avatar
Skate
Scellé
Scellé

Messages : 2894
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 28
Localisation : Derrière son écran

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum